24.06.2016 à 19:15

SuisseDixi Machines veut virer 100 employés au Locle

Une division du groupe japonais Mori Seiki International, envisage de fermer son site de production neuchâtelois.

Une centaine d'employés de Dixi Machines sont menacés de licenciements.

Une centaine d'employés de Dixi Machines sont menacés de licenciements.

Google Street View

«A la suite des pertes financières subies par notre société, et au vu de la conjoncture économique et de l'évolution des taux de change, nous sommes au regret de devoir envisager la fermeture de notre site de production au Locle», a indiqué vendredi Mori Seiki International dans un communiqué relayé par le site Internet Arcinfo.

L'entreprise annonce l'ouverture d'une procédure de consultation des travailleurs concernant cette éventuelle fermeture et un possible licenciement collectif d'environ 100 employés. Ces derniers ont été informés et des éventuels licenciements seraient accompagnés d'un plan social et de mesures d'accompagnement à la recherche d'emploi, précise le groupe japonais.

Malgré une forte politique de réduction des coûts et des efforts substantiels pour redynamiser les ventes ces dernières années, Mori Seiki n'a pas pu assurer une compétitivité suffisante face au franc fort, explique la société. Elle a donc régulièrement généré des pertes financières et les prévisions des ventes confirment cette tendance.

Mori Seiki International assemble des machines-outils de haute précision avec une capacité d'environ 150 machines par an, et appartient au groupe japonais DMG MORI depuis son rachat en janvier 2007. Mori Seiki avait aussi racheté Dixi Machines en 2007.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!