08.07.2020 à 11:07

Djokovic dénonce «une sorte de chasse aux sorcières»

Tennis

Le No 1 mondial s'est exprimé dans une interview donnée à un journal serbe. US Open, Roland-Garros, système de points et polémique sont évoqués.

Novak Djokovic ne sait pas encore s'il disputera l'US Open 2020.

Novak Djokovic ne sait pas encore s'il disputera l'US Open 2020.

AFP

Novak Djokovic n'a pas encore pris de décision sur sa participation à l'US Open 2020 (31 août au 13 septembre), a-t-il indiqué mercredi dans une interview au journal sportif serbe Sportski Zurnal. «Je ne sais toujours pas si je vais jouer l'US Open. Je ne jouerai certainement pas Washington, Cincinnati reste dans mes projets», a déclaré le No 1 mondial.

Le 2 juillet, Djokovic a annoncé avoir été testé négatif au coronavirus, après avoir contracté le virus en marge du tournoi caritatif qu'il organisait dans les Balkans. Le «Joker» a repris l'entrainement mardi et annoncé qu'il prendrait part à la saison sur terre battue. «Une participation à Roland-Garros est sûre, Madrid et Rome font aussi partie de mon agenda», a-t-il précisé.

Le Serbe a par ailleurs qualifié de «correct» le nouveau système de classement que l'ATP prévoit de mettre en place à partir du mois d'août, date prévue de reprise des tournois après cinq mois de pause due à la pandémie de Covid-19.

Quelqu'un doit porter le chapeau

Le No 1 mondial avait annoncé le 23 juin être positif au coronavirus, de même que trois joueurs ayant participé à l'Adria Tour, qui avait démarré à la mi-juin à Belgrade: le Bulgare Grigor Dimitrov (19e mondial), le Croate Borna Coric (33e) et le Serbe Viktor Troicki (184e). Par la suite, le Croate Goran Ivanisevic, directeur d'une des étapes de l'Adria Tour et l'un des entraîneurs de Djokovic, a lui aussi annoncé avoir été testé positif.

Lors de l'Adria Tour, notamment son étape à Belgrade, les mesures de distanciation sociale n'avaient guère été respectées, aussi bien parmi le public que chez les joueurs. Djokovic, largement critiqué pour avoir organisé cette compétition, avait présenté ses excuses, expliquant être «profondément désolé» que le tournoi, qui a été annulé, ait «causé du tort».

Réagissant, dans cette interview, à la salve de critiques qu'à provoqué le fiasco de son Adria tour, Djokovic a dénoncé «une sorte de chasse aux sorcières». «Je vois beaucoup de critiques. Il est clair qu'il existe quelque chose de plus, comme s'il existait un agenda, quelqu'un doit porter le chapeau, une personnalité de taille doit être le principal fautif», a-t-il déclaré.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!