Tennis - Djokovic élimine Tsitsipas au bout du suspense
Publié

TennisDjokovic élimine Tsitsipas au bout du suspense

Le Serbe a dû puiser dans ses réserves pour sortir le Grec en quart de finale du Masters 1000 de Rome. Il jouera sa demi-finale ce samedi soir déjà contre l’Italien Lorenzo Sonego.

Novak Djokovic a eu chaud sur le Central du Foro Italico de Rome.

Novak Djokovic a eu chaud sur le Central du Foro Italico de Rome.

REUTERS

Le No 1 mondial Novak Djokovic s’est qualifié samedi pour les demi-finales du Masters 1000 de Rome, dont il est tenant du titre, au terme d’une bataille homérique de 3h16 contre le Grec Stefanos Tsitsipas (5). Djokovic s’est imposé en trois sets, 4-6 7-5 7-5.

Le Serbe a dû puiser dans ses meilleurs coups et sa rage de vaincre pour renverser une rencontre que le Grec avait en main quand elle avait été interrompue par la pluie vendredi soir, avec un set et break d’avance (6-4 2-1).

Djokovic, sacré à cinq reprises à Rome (en dix finales), est attendu dès 18h30 sur le court central pour disputer sa demi-finale, contre l’Italien Lorenzo Sonego (33e mondial), qui a éliminé le Russe Andrey Rublev en trois sets et 2h33 de jeu, 3-6 6-4 6-3.

«On a l’impression d’avoir joué deux matches, et en fait c’est ce qu’on a fait... Hier il jouait mieux, il a aussi mieux commencé aujourd’hui. C’était sans doute mon match le plus difficile de l’année», a reconnu «Nole», qui, après la victoire de Rafael Nadal vendredi contre Alexander Zverev, montre que les «anciens» ont encore de l’énergie à revendre face à la génération montante.

Quatre balles de 4-1 sauvées

Devant un Tsitsipas revenu avec la même justesse que vendredi, le Serbe a dû batailler pour revenir très vite dans le match, ce qu’il a fait en débreakant pour égaliser à 4-4 dans le second set.

La bataille est alors devenue dantesque, avec une avalanche de balles de break sauvées de chaque côté, comme elle l’avait été à l’automne dernier en demi-finale de Roland-Garros avec une victoire du Serbe en cinq sets. Tsitsipas sortait le grand jeu sur son service et écartait les balles de set les unes après les autres mais il devait finalement abdiquer sur la quatrième, pour le grand plaisir du public ravi de se voir offrir un troisième set.

«Nole» a de nouveau été au bord de la rupture au début du troisième, en perdant son service (à 1-1) puis en envoyant valser violemment sa raquette, ce qui lui valait un avertissement. Mais une fois encore, le No 1 mondial a trouvé les ressources pour revenir, en sauvant pas moins de quatre balles de 4-1 en faveur du Grec sur son jeu de service suivant!

La chance de Tsitsipas, qui n’a jamais battu le Serbe sur terre battue en trois confrontations, était passée. Puisant dans toute la panoplie, du service aux amorties, Djokovic terminait le plus fort. «Cela a été un peu de chance, de la force mentale et les bons choix tactiques au bon moment», a résumé le Serbe, sans redouter le deuxième rendez-vous prévu en fin de journée: «Je n’ai pas joué tant de matches cette année, je ne me sens pas épuisé.»

Le rêve éveillé de Lorenzo Sonego

L’Italien Lorenzo Sonego (33e mondial) s’est offert un véritable «rêve» en se hissant samedi en demi-finale du Masters 1000 de Rome, où il rencontrera en fin de journée le No 1 mondial Novak Djokovic. Pour décrocher sa première demi-finale en Masters 1000, l’Italien a écarté, avec l’aide d’un public tout acquis à sa cause, le Russe Andrey Rublev, tête de série No 7, 3-6 6-4 6-3, en 2h33’.

«J’ai démarré le tennis à 11 ans et c’est un rêve d’être en demi-finale à Rome, mon tournoi préféré au monde, parce que je suis ici avec mes proches», a souligné l’Italien de 26 ans, vainqueur en avril du tournoi de Cagliari. Sonego est, avec Matteo Berrettini, Fabio Fognini ou les jeunes Jannik Sinner et Lorenzo Musetti, l’artisan d’une renaissance du tennis italien, qui connaît une année historique avec cette semaine dix joueurs dans le Top 100 mondial.

Le Turinois voit se dresser sur sa route, en demi-finale, le No 1 mondial Novak Djokovic. «C’est un moment très fort pour moi, contre un joueur incroyable, je vais faire de mon mieux! Je vais essayer d’en profiter, d’arriver avec le sourire et de m’amuser sur le court. Et puis on verra.»

D’autant que l’histoire lui montre que tout est possible, puisque l’Italien a infligé à l’automne dernier au Serbe l’une des défaites les plus sévères de sa carrière: 6-2 6-1 en quart de finale du tournoi de Vienne (sur dur).

Lorenzo Sonego créera-t-il l’exploit face à Novak Djokovic?

Lorenzo Sonego créera-t-il l’exploit face à Novak Djokovic?

AFP

(AFP)

Votre opinion