Tennis - Nadal bat facilement Sinner
Actualisé

TennisNadal bat facilement Sinner

Rafael Nadal a fermement renvoyé à ses études la jeune pépite italienne Jannik Sinner (ATP 19) 7-5, 6-3, 6-0 pour atteindre les quarts de finale de Roland-Garros.

Rafael Nadal poursuit sa domination sur la terre battue parisienne.

Rafael Nadal poursuit sa domination sur la terre battue parisienne.

AFP

L’Espagnol, qui a fêté ses 35 ans jeudi dernier, est lancé à la conquête d’un vertigineux quatorzième sacre à Roland-Garros, et d’un 21e trophée record en Grand Chelem.

Nadal affrontera l’Argentin Diego Schwartzman (ATP 10) pour une place dans le dernier carré. Comme en 2018 au même stade, et en 2020 en demi-finales.

Ils sont les deux derniers joueurs du tableau masculin à ne pas avoir laissé échapper la moindre manche depuis le début de la quinzaine parisienne. «Rafa» en est même à 35 sets remportés consécutivement Porte d’Auteuil (depuis celui perdu en finale en 2019 contre Thiem).

Sinner trop inconstant

Sinner a été beaucoup trop inconstant pour mettre en danger Nadal: au total, il a commis quarante fautes directes pour seulement onze points gagnants.

Après avoir concédé un break d’entrée, le jeune Italien de 19 ans a brièvement imposé sa force de frappe jusqu’à mener 5 jeux à 3 et à servir pour le gain de la première manche. Mais un horrible jeu de service – quatre fautes, dont une double – lui a été fatal.

À partir de ce moment-là, Nadal a définitivement mis la main sur le match en signant deux séries de huit jeux d’affilée, seulement entrecoupées par un court sursaut de Sinner.

Djokovic se fait peur

Novak Djokovic s'est qualifié pour les quarts de finale de Roland-Garros, mais le N°1 mondial a été bousculé par le jeune espoir italien Lorenzo Musetti (76e au classement ATP), qui a remporté les deux premiers sets avant d'abandonner dans le cinquième alors qu’il était mené 6-7 (7/9), 6-7 (2/7), 6-1, 6-0, 4-0.

Au prochain tour, le Serbe, finaliste l’an dernier et qui vise un 19e titre du Grand Chelem pour se rapprocher du record de Roger Federer et Rafael Nadal (20), affrontera Matteo Berrettini (ATP 9).

Ce dernier a bénéficié du forfait en huitièmes de Roger Federer, qui avait annoncé dimanche son retrait du tournoi pour se préserver physiquement en vue de la saison sur gazon et de son principal objectif, Wimbledon (28 juin-11 juillet).

Le vainqueur du match Djokovic-Berrettini, mercredi, devrait affronter Nadal en demi-finales. L'Espagnol est opposé ce lundi à Jannik Sinner (ATP 19), avant un quart contre Diego Schwartzman (ATP 10), tombeur de Jan-Lennard Struff (ATP 42) 7-6 (11/9), 6-4, 7-5.

Sakkari surprend Kenin

Dans le tableau féminin, une nouvelle favorite est tombée. Sofia Kenin, N°5 mondiale et finaliste sortante, a été éliminée en huitièmes par Maria Sakkari (WTA 18), 6-1, 6-3. La Grecque, qui a disposé de l'Américaine en à peine plus d'une heure (68 minutes), atteint ainsi ses premiers quarts de finale en Grand Chelem. Elle y Iga Swiatek (WT 9), tenante du titre à Paris et dernière rescapée du top 10.

«Je suis sans voix. J'adore Paris. Je passe un bon moment et je ne veux pas partir de sitôt, a déclaré Sakkari, qui avait atteint les huitièmes de finale à l'Open d'Australie et à l'US Open l'année dernière. Je m'amuse vraiment, c'est le plus important. Je ne me torture pas quand je suis sur le court.»

À l'inverse, Kenin, lauréate de l'Open d'Australie 2020, a clairement semblé souffrir lundi sur le court parisien, commettant 9 double fautes et 32 fautes directes. Elle s'arrête donc dès les huitièmes de finale.

Après les forfaits ou abandons des trois premières mondiales (Ashleigh Barty, Simona Halep, Naomi Osaka), et l'élimination vendredi d'Aryna Sabalenka (WTA 4), Kenin était la dernière représentante du top 5 encore présente dans le tableau.

Swiatek poursuit sa série folle

En soirée, la championne sortante Iga Swiatek a rejoint Maria Sakkari en quarts de finale en maîtrisant la puissance de l'Ukrainienne Marta Kostyuk (81e) en deux sets 6-3, 6-4 lundi soir. La Polonaise n’a toujours pas perdu un set depuis le début du tournoi.

«Ce n'est pas tous les jours qu'on est en quarts de finale en Grand Chelem, en simple et en double en plus, je suis vraiment fière de bien jouer», s'est-elle réjouie.

Swiatek, lauréate de l'édition 2020 sans laisser échapper la moindre manche, est désormais sur une série de 22 sets remportés consécutivement sur la terre battue parisienne.

Après avoir concédé un break rapide, et après des premiers jeux très accrochés, la Polonaise s'est progressivement installée dans le match, jusqu'à creuser l'écart 5 jeux à 3.

Si Kostyuk, 18 ans seulement mais déjà une force de frappe impressionnante, a immédiatement comblé un premier break de retard tôt dans la seconde manche, le nouvel écart creusé par Swiatek ensuite a été décisif. Cette dernière s'est imposée en à peine plus d'une heure et demie dans le huis clos du court Central.

«Sa défense était folle, elle courait partout, ce n'était pas facile de finir les points», a expliqué la Polonaise.

(AFP)

Votre opinion