06.06.2018 à 09:30

Roland-GarrosDjokovic n'avait vraiment pas envie de parler

Déçu d'avoir raté l'occasion de revenir en demi-finale d'un Grand Chelem, le Serbe n'était pas d'humeur à parler à la presse.

Venir en conférence de presse après une défaite n'est pas toujours une mince affaire pour les sportifs. Qui plus est à chaud. Très affecté par son élimination mardi contre l'inattendu Italien Marco Cecchinato (6-3 7-6 (7/4) 1-6 7-6 (13/11)) en quarts de finale à Roland-Garros , Novak Djokovic n'était pas, mais alors pas du tout disposé à répondre aux journalistes. Et cela s'est vu.

Prévue dans la salle principale - logique vu son statut et le stade de la compétition, sa prise de parole s'est finalement déroulée dans la salle de presse numéro 2. Pourquoi? Car le Serbe de 31 ans souhaitait en finir au plus vite avec les obligations médiatiques et est entré dans la pièce la plus proche du couloir d'arrivée des joueurs. Et tant pis si les dizaines de journalistes ont dû se serrer comme des sardines pendant quelques minutes.

«Cette défaite est difficile en particulier parce qu'elle arrive au bout de mois de reconstruction et que j'avais une grande chance de franchir, au moins, une étape de plus», a réagi, déconfit, «Djoko», qui court après son meilleur niveau depuis deux ans. Quand un journaliste a voulu atténuer sa peine en lui expliquant que le match s'était joué à quelques points et que le vrai «Nole» était peut-être de retour, le Serbe a coupé court. «Là, je suis de retour au vestiaire. C'est là que je suis mon gars», a-t-il lâché.

Novak Djokovic a évacué certaines questions en y répondant seulement par «oui» ou par «non» et a expédié les autres de manière très laconique. A la question «Etiez-vous blessé?», il a répondu: «J'avais quelques petites choses mais rien de majeur, je ne veux pas en parler». Avant de botter en touche sur sa présence à Wimbledon. «Je ne sais pas si je vais jouer sur herbe. Je ne veux pas penser au tennis à cet instant précis», a-t-il déclaré, très affecté.

(jsa)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!