Tennis: Doigts d’honneur à Nadal: la spectatrice s’explique
Publié

TennisDoigts d’honneur à Nadal: la spectatrice s’explique

Une radio australienne a retrouvé la femme qui s’est fait remarquer jeudi durant le match entre Rafael Nadal et Michael Mmoh. Elle a donné les raisons de son comportement.

1 / 4
La spectatrice en question et en action.

La spectatrice en question et en action.

AFP
Qui joue très bien la comédie lors de l’arrivée de la sécurité.

Qui joue très bien la comédie lors de l’arrivée de la sécurité.

AFP
Elle a finalement été contrainte de quitter l’enceinte.

Elle a finalement été contrainte de quitter l’enceinte.

AFP

«Elle avait peut-être bu trop de gin ou de tequila» s’amusait Rafael Nadal en conférence en presse après sa victoire (6-1 6-4 6-2) jeudi contre Michael Mmoh lors du deuxième tour de l’Open d’Australie. En effet la partie avait été interrompue par le comportement inapproprié d’une spectatrice, qui s’était mise à lui faire des doigts d’honneur. Et le diagnostic du sportif n’était pas si loin de la réalité!

La radio australienne 3AW a réussi à retrouver la femme en question. Elle s’est prêtée au jeu de l’interview et ne regrette pas son coup d’éclat. «Je ne suis pas une grande fan de Nadal, a déclaré la spectatrice, originaire de Sydney. Je pense même qu’il est incroyablement chiant avec tous ses TOC. En fait, je me trouvais dans cette tribune parce que j’avais acheté un billet pour voir le match féminin précédent entre Coco Gauff et Elina Svitolina. Et je suis restée ensuite pour regarder l’ennuyeux Nadal.»

«Le fait que ces images soient devenues virales montre bien à quel point les matches de Nadal sont ennuyeux»

La femme qui a fait des doigts d’honneur à Nadal.

Comme le pressentait le numéro 2 mondial, elle a confié avoir bu «quelques bulles» avant la partie. Mais selon elle, l’important est ailleurs: «Le fait que ces images soient devenues virales montre bien à quel point les matches de Nadal sont ennuyeux, interprète-t-elle. Sinon, pourquoi se concentrer autant sur une spectatrice?».

La sécurité s’était chargée de la faire quitter les tribunes, ce qu’elle déplore. Mais cela n’aura pas touché son amour pour le tennis. Elle rapportait posséder des billets pour les rencontres de vendredi et samedi. «Je vais peut-être devoir me déguiser» souriait-elle. Mais cette possibilité n’est même plus d’actualité, puisque la compétition va se poursuivre à huis clos.

(Sport-Center)

Votre opinion