Publié

FootballDominée, la Suisse va encore devoir patienter

La sélection de Nils Nielsen a manqué la qualification direct pour le prochain Euro mardi, après sa lourde défaite en Belgique (4-0).

par
Sport-Center
La première erreur d’Elvira Herzog.

La première erreur d’Elvira Herzog.

freshfocus

Il y a des soirs comme ça… Avant même le début de la partie entre Belges et Suissesses à Louvain, mardi soir, l’heure était aux calculs d'apothicaires. Si deux résultats dans cette ultime soirée des qualifications pour l’Euro 2021 sur trois parties étaient favorables aux Helvètes, une défaite pouvait suffire pour passer la rampe. Sauf que ça n’a pas tourné favorablement du tout, l’Autriche, notamment, battant la Serbie 1-0, sur un but marqué à la 79e minute de jeu.

Sur le pré, ç’a aussi été un cauchemar. Après une quarantaine de secondes de jeu, le stade a été plongé dans le noir, à la suite d’une pannée d’électricité. Les joueuses de Nils Nielsen n’ont pas eu le temps de se refroidir et se sont même créées la première occasion de la rencontre par Géraldine Reuteler, qui a frappé de peu à côté (2e). De quoi entretenir l’illusion.

Commotion pour la capitaine

Les ennuis se sont ensuite enchaînés pour la «Nati». La Belge Tine De Caigny a ouvert le score à la 24e minute, grâce à une sortie totalement manquée de la gardienne Elvira Herzog - qui remplaçait la titulaire en puissance Gaëlle Thalmann, contrôlée positive au Covid-19 la semaine dernière. Une dizaine de minutes plus tard, les Suissesses ont perdu leur capitaine Lia Wälti, touchée à la tête dans un duel aérien et victime d’une commotion cérébrale. Quand ça ne veut pas…

La confiance, déjà toute relative, avait définitivement quitté les joueuses en rouge et blanc et la fin de la première mi-temps a scellé le sort de cette rencontre. La capitaine belge Tessa Wullaert a d’abord frappé la barre à la 45e. Elle a ensuite mis la pression à Eseosa Aigbogun et Viola Calligaris, qui se regardaient un peu trop et pensaient laisser sortir un ballon en six mètres. Erreur, car Wullaert a pu sauver le ballon et servir De Caigny, qui a trouvé la lucarne (45e)!

Encore deux chances

Les Suissesses, totalement inoffensives par la suite, et leur gardienne, décidément bien fébrile, ont même bu le calice jusqu’à la lie. A un quart d’heure de la fin de la partie, sur un corner venu de la droite, Herzog a encore raté son intervention et le ballon a pu être poussé au fond des filets par la capitaine belge. S’il restait éventuellement un maigre suspense, il était cette fois mort et enterré, d’autant plus que Janice Cayman a inscrit le 4-0 à la 85e.

Même si cette défaite est un gros coup de bambou sur les espoirs de Nils Nielsen et de sa troupe, l’équipe de Suisse a encore toutes ses chances de participer au prochain championnat d’Europe en Angleterre. Pour ce faire, elle devra soit profiter d’une contre-performance de l’Italie face à Israël (lors d’un match reporté en 2021), soit passer par des barrages contre des formations comme l'Irlande du Nord, la République tchèque, la Finlande ou l'Ukraine. Ca reste tout à fait dans le domaine du faisable.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
9 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

motane

02.12.2020 à 10:49

Football feminin pas tres interessant.

King Rogers

02.12.2020 à 10:03

Vraiment étonnant comme cette équipe féminine s'est liquéfiée. Après une très bonne entrée en matière, beaucoup due à la blessure de sa capitaine. La suite fût affligeante de voir toutes ces passes loupées. Pas une fille était à la hauteur, quel dommage. En espérant quelles se reprennent rapidement. Hop Suisse

Windmoon

02.12.2020 à 10:02

Une équipe suisse faible, minimaliste, sans fil conducteur, si ce n'est de défendre à outrance un 0-0. La punition a été sévère. Il faut jouer au lieu de se plaindre de l'arbitrage et de gémir.