Actualisé 12.12.2019 à 15:55

Donald Trump Junior tue un mouflon menacé

Mongolie

Le fils du président américain a abattu un argali lors d'un voyage privé. Le permis de tirer l'animal lui aurait été accordé après coup.

par
lematin.ch
Cette espèce de mouflon est très prisée par les chasseurs pour ses magnifiques et imposantes cornes.

Cette espèce de mouflon est très prisée par les chasseurs pour ses magnifiques et imposantes cornes.

iStock

Les fils de Donald Trump, Donald Jr et Eric, sont des adeptes de la chasse au gros gibier. Ils ont notamment participé à des safaris en Afrique, abattant éléphants et léopards. En août dernier, le fils aîné du président américain, Donald Jr, a participé à un voyage privé en Mongolie. Et, selon Propublica, il en aurait profité pour s'offrir un beau trophée: un argali.

Ce mouflon est l'une des plus grosses espèces de moutons du monde et vit principalement sur la hauts plateaux d'Asie centrale. Il est considéré comme en danger, notamment à cause de la chasse, sa viande étant prisée par les populations locales et ses magnifiques cornes par les amateurs de trophée. De 50 000 en 1985, leur nombre aurait chuté à 18 000en 2009 en Mongolie, selon le recensement le plus récent.

Viseur laser

Donald Trump Jr aurait abattu un spécimen lors d'une chasse de nuit, utilisant un fusil à visée laser. Une fois sa proie morte, il aurait empêché ses guides de la dépecer sur place, leur demandant au lieu de cela de la transporter précautionneusement afin de préserver fourrure et cornes.

La Mongolie aurait délivré cette année 86 permis pour chasser l'argali, qui coûteraient entre 24 000 et 50 000 francs, selon Propublica. Mais la particularité pour Donald Trump Jr, c'est que son permis lui aurait été délivré le 2 septembre, alors que la chasse a eu lieu en août. Le site précise que le fils du président aurait également abattu un cerf rouge durant son séjour, animal qui nécessite également un permis pour être tiré.

Voyage acheté aux enchères

Selon un porte-parole de Donald Trump Jr, celui-ci aurait acheté ce voyage lors d'une vente aux enchères caritative organisée par la National Rifle Association (le puissant lobby des armes aux États-Unis) en 2015, soit avant même que son père n'ait annoncé sa candidature. Reste que celui-ci s'est déroulé quelques semaines seulement après une réunion à la Maison Blanche entre responsables américains et mongols, les États-Unis faisant tout pour accroître leur influence auprès de la Mongolie, au détriment de la Chine.

Donald Trump Jr a d'ailleurs, lors de son séjour en Mongolie où il était accompagné par son fils Donnie, rencontré en privé le président mongol Khaltmaagiin Battulga, ceci après la chasse. Selon Propublica, la manière d'attribuer les permis dans le pays est très opaque, basée essentiellement sur l'argent, les relations et la politique. Le site laisse clairement entendre que le fils du président aurait eu droit à un traitement de faveur, d'autant que recevoir le droit d'abattre un argali après l'avoir déjà fait est extrêmement rare.

Donald Trump Jr a posté plusieurs photos de son voyage en Mongolie sur Instagram, mais aucune avec son trophée de chasse. Instagram

Donald Trump Jr a posté plusieurs photos de son voyage en Mongolie sur Instagram, mais aucune avec son trophée de chasse. Instagram

On ignore ce que le fils du président a fait de son trophée, mais s'il l'a ramené aux États-Unis, il a dû normalement demander une permission spéciale. Voilà en tous cas un bon candidat pour la chasse aux bouquetins en Valais.

Pas l'ami de Greta

Donald Trump Jr semble d'ailleurs avoir un rapport aussi tendu à l'écologie que son père. Il a réagi mercredi à la nomination de Greta Thunberg comme personnalité de l'année par le« Time» en écrivant sur son compte Twitter: «Time délaisse les manifestants de Hong Kong qui se battent pour leurs vies et leurs libertés pour mettre en avant une ado utilisée comme un gimmick marketing.»

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!