26.01.2013 à 02:14

CyclismeDopage - Travis Tygart: Lance Armstrong a menti lors de ses aveux

Lance Armstrong a menti à plusieurs reprises lors de ses aveux de dopage, la semaine dernière pendant son entretien télévisé avec l'animatrice Oprah Winfrey, a indiqué vendredi à la chaîne CBS Travis Tygart, le président de l'Agence américaine antidopage (Usada).

Travis Tygart a aussi expliqué qu'il avait fixé la date butoir du 6 février à l'ancien cycliste américain pour qu'il vienne s'expliquer sous serment devant les autorités antidopage en échange d'une possible réduction de la suspension à vie qui l'empêche de prendre part à des compétitions sportives. Pour le président de l'Usada, le Texan de 41 ans a notamment menti lorsqu'il a nié s'être dopé lors de son retour à la compétition en 2009 et 2010. "D'après ses tests sanguins de 2009, 2010, il y a une chance sur un million que (les variations de ses valeurs) soient dues à autre chose que le dopage", explique Tygart dans le cadre de l'émission 60 minutes , dont des passages ont été publiés vendredi avant sa diffusion intégrale dimanche aux Etats-Unis. Selon le président de l'Usada, Armstrong a menti afin de ne pas s'exposer à des poursuites pénales aux Etats-Unis car le délai de prescription en matière criminelle pour des faits ou déclarations effectués en 2009 court toujours. D'après Tygart, Armstrong a également menti quand il a déclaré qu'il n'utilisait que peu d'EPO: "Il en a pris beaucoup, si vous regardez les échantillons du Tour de France 1999, nous n'avons jamais vu un niveau (de positivité) aussi élevé." L'affirmation d'Armstrong selon laquelle il n'a jamais forcé ses coéquipiers à se doper est fausse, d'après le président de l'Usada. "C'était le boss, il est clair qu'Armstrong était un des meneurs d'une conspiration qui a permis de tromper des millions de fans et ses concurrents en utilisant des dizaines de millions de dollars provenant du contribuable." L'Américain a par ailleurs nié avoir voulu effectuer un don d'environ 250.000 dollars à l'Usada en 2004 mais Tygart a maintenu sur CBS que cela a été le cas et qu'une personne qui est "toujours un des plus proches collaborateurs" de l'Américain avait bien approché l'Usada pour un tel versement. Armstrong, qui a été déchu en octobre de l'essentiel de ses titres, dont ses sept victoires dans le Tour de France (199-2005), et radié à vie sur la base d'un rapport détaillé de l'Usada, est passé pour la première fois aux aveux la semaine dernière après une dizaine d'années de farouches dénégations. bpe/mf

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!