Publié

SuisseDoris Leuthard va-t-elle rebondir au WEF?

La conseillère fédérale n'envisage pas de prendre sa retraite après avoir quitté le gouvernement. Certains la voient déjà au WEF de Davos.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Klaus Schwab (à droite) va-t-il passer le relais à Doris Leuthard?

Klaus Schwab (à droite) va-t-il passer le relais à Doris Leuthard?

Keystone

Doris Leuthard a certes annoncé son départ du Conseil fédéral. Pour autant, elle ne compte pas partir à la retraite. L'Argovienne n'aura que 55 ou 56 ans au moment de la fin de son mandat.

Elle envisage de nouveaux défis professionnels. «Elle ne se voit certainement pas dans sa maison de vacances au Tessin jusqu'à la retraite», a assuré un de ses proches au Blick. Elle pourrait plutôt rebondir au World Economic Forum (WEF), explique-t-on dans les rangs de son parti, le PDC.

Des atouts pour le WEF

La rumeur n'est pas nouvelle mais elle a gagné en vigueur avec l'annonce de la conseillère fédérale qui ne se représentera pas au terme de la législature actuelle. Et pour certains au WEF, elle serait la candidate idéale pour présider l'institution. C'est une Suissesse, avec un gros carnet d'adresses international, qui connaît très bien les rencontres à Davos pour s'y être rendue à plusieurs reprises.

Son passage à la tête du Département fédéral de l'Economie (DFE) puis de celui de l'environnement des transports de l'énergie et de la communication (DETEC) représente le mélange souhaité pour parler au nom de ces deux mondes. Et bien que Doris Leuthard ait exercé la profession d'avocate, peu parmi ses proches la voient prendre place dans des conseils d'administration.

«Aucun plan concret»

L'Argovienne n'a guère envie de quitter les feux de la rampe aussi vite et souhaiterait reprendre un poste d'apparat où elle compte utiliser son charisme et son réseau international. «Elle aime les grandes apparitions publiques», assure une politicienne. En outre, le calendrier lui est favorable puisque Klaus Schwab, 80 ans, cherche à assurer sa succession à la tête de l'organisation qu'il a fondée puis portée durant tellement d'années.

Le président du WEF serait également un proche du PDC, assurent certains. Et il a été invité à plusieurs évènements du parti à la demande de Doris Leuthard. Mais pour le moment, c'est motus et bouche cousue aussi bien au WEF qu'au DETEC. «La conseillère fédérale est élue jusqu'en 2019 comme membre du gouvernement. Il n'y a pour le moment aucun plan concret pour son avenir, ou avec le WEF», explique son département.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!