Football - Dortmund et ses deux Suisses gagnent la Coupe d’Allemagne
Publié

FootballDortmund et ses deux Suisses gagnent la Coupe d’Allemagne

Manuel Akanji et Roman Bürki ont aidé le Borussia Dortmund à remporter la finale de la Coupe d’Allemagne. Victoire sans appel 4-1 contre le RB Leipzig.

Erling Braut Haaland a de nouveau frappé fort.

Erling Braut Haaland a de nouveau frappé fort.

AFP

Doublés de Sancho et de Haaland: la classe individuelle des stars de Dortmund a eu raison de la force collective du RB Leipzig, balayé 4-1 en finale de la Coupe d’Allemagne. Privés de leurs fans par le huis clos, les Jaune et Noir n’en ont pas moins livré un match presque parfait, quasiment plié à la pause (3-0).

Leipzig a répondu par Dani Olmo, mais Haaland a bouclé l’affaire en contre à la 87e minute. Le Norvégien a, à cette occasion, eu un peu de chance, puisque son tir du droit a rebondi sur son pied gauche et ainsi trompé le portier adverse. L’ancienne équipe de Lucien Favre, viré en décembre dernier, a ainsi remporté la 5e Coupe d’Allemagne de son histoire.

Un peu chanceux devant son filet – Leipzig a touché à deux reprises de l’aluminium –, Roman Bürki n’en a pas moins réussi son retour en grâce. Le portier aux 9 sélections en équipe de Suisse n’avait plus joué depuis le mois de janvier, après avoir été blessé, puis perdu sa place aux dépens de son compatriote Marwin Hitz. Il l’avait remplacé la semaine dernière à la mi-temps du match de Bundesliga contre… Leipzig (3-2), après que l’ancien gardien d’Yverdon avait à son tour été touché.

Manuel Akanji a quant à lui été très solide, dans l’arrière-garde du BVB. Le défenseur de l’équipe de Suisse a gagné 5 des 8 duels qu’il a disputés, mais surtout dégagé 3 ballons chauds et contré autant d’envois des «Roten Bullen». De quoi faire le plein de confiance avant un Euro 2020 où il aura pas mal de responsabilités dans la phalange de Vladimir Petkovic.

Pour Leipzig et Nagelsmann, qui espéraient remporter l’un et l’autre leur tout premier trophée, la désillusion est douloureuse. Mais cette démonstration replace surtout Dortmund sur la carte du football allemand. Ceux qui pensaient que Leipzig – quasi assuré de la deuxième place en Bundesliga cette saison – s’était définitivement octroyé le statut de «deuxième grand d’Allemagne» derrière le Bayern devront déchanter.

Dans les confrontations directes, les Saxons n’ont plus battu Dortmund depuis octobre 2017, soit une série de huit matches (six victoires du Borussia et deux nuls). Le club de la Ruhr avait remporté son dernier titre en 2017, déjà la Coupe d’Allemagne. Son entraîneur était alors Thomas Tuchel, parti ensuite au Paris SG et à Chelsea, avec qui il disputera le 29 mai la finale de la Champions League.

Pour Leipzig, cet échec est le deuxième en finale de la Coupe, après une défaite 3-0 contre le Bayern Munich en 2019.

(AFP)

Votre opinion