Ski nordique: Doublé des frères Prevc à Engelberg

Publié

Ski nordiqueDoublé des frères Prevc à Engelberg

Le public espérait une embellie ou une confirmation côté suisse, mais il a dû déchanter, Simon Ammann ne répondant pas aux attentes.

Le podium du saut à ski à Engelberg avec de gauche à droite Domen Prevc avec son frère Peter Prevc, vainqueur de l'épreuve, et le japonais Noriaki Kasai qui a pris la troisième place.

Le podium du saut à ski à Engelberg avec de gauche à droite Domen Prevc avec son frère Peter Prevc, vainqueur de l'épreuve, et le japonais Noriaki Kasai qui a pris la troisième place.

Keystone

Incroyable podium pour le premier concours de saut du week-end à Engelberg: le Slovène Peter Prevc a précédé son petit frère de 16 ans, Domen Prevc, et le Japonais de 43 ans Noriaki Kasai. Simon Ammann, 21e, a égalé son moins bon résultat de la saison.

Le public espérait une embellie ou une confirmation côté suisse, mais il a dû reporter son intérêt ailleurs, vers un podium complètement inédit. Peter Prevc, 23 ans, a conforté sa position de leader de la Coupe du monde. Il n'était cependant jamais monté sur l'«estrade» auparavant dans la station obwaldienne.

Déjà 8 succès

Quant à son petit frère Domen, seize ans et demi, il n'avait jamais été mieux classé que 8e (à deux reprises), en début de saison. Il a tenu en échec Noriaki Kasai, auteur d'un formidable deuxième saut à 134m. Douzième de la 1re manche, le Nippon a remonté neuf places pour se hisser sur le podium.

Peter Prevc, qui a survolé la 1re manche manche avec 139,5 m, s'est imposé avec plus de 13 points d'avance (297,1 pts) au terme de son deuxième saut à 134 m. Il décroche son 8e succès en Coupe du monde.

Simon Ammann pas dans le coup

Pour Ammann, la prise de tête au sujet de son nouveau télémark (jambe droite en avant plutôt que la gauche) se poursuit. Le St-Gallois a atterri à 128 m en 1re manche et 125 m en finale. Ses notes de style furent une nouvelle fois fort moyennes, mais «le télémark n'était pas le vrai problème pour moi aujourd'hui», a-t-il dit.

En 2e manche, «trop motivé», il s'est présenté sur la table d'envol trop penché vers l'avant. Tout son saut s'en est ressenti. Les autres Suisses n'ont pas brillé non plus: Gregor Deschwanden s'est classé 30e et Killian Peier 33e.

(si)

Ton opinion