Actualisé

Crash en Argentine«Dropped»: les corps des victimes en route pour la France

Les cercueils des Français décédés dans un accident d'hélicoptère en Argentine sur le tournage de l'émission «Dropped» seront à Paris dimanche.

1 / 28
La société de production de l'émission de téléréalité française «Dropped» a été condamnée pour «faute inexcusable» à indemniser la famille d'un caméraman mort en 2015 dans un accident d'hélicoptères lors d'un tournage en Argentine. (25 avril 2018)

La société de production de l'émission de téléréalité française «Dropped» a été condamnée pour «faute inexcusable» à indemniser la famille d'un caméraman mort en 2015 dans un accident d'hélicoptères lors d'un tournage en Argentine. (25 avril 2018)

Le rapport de la Direction d'enquête des accidents de l'aviation civile (JIAAC) explique que c'est une erreur de pilotage et d'appréciation qui a provoqué cet accident. (17 décembre 2015)

Le rapport de la Direction d'enquête des accidents de l'aviation civile (JIAAC) explique que c'est une erreur de pilotage et d'appréciation qui a provoqué cet accident. (17 décembre 2015)

Keystone
L'ancien patineur Philippe Candeloro prend le taxi après son arrivée à Paris Roissy Charles de Gaulle. (14 mars 2015)

L'ancien patineur Philippe Candeloro prend le taxi après son arrivée à Paris Roissy Charles de Gaulle. (14 mars 2015)

AFP

Les cercueils des sportifs français Florence Arthaud, Camille Muffat, Alexis Vastine et cinq membres de l'équipe de tournage de «Dropped», morts dans une collision d'hélicoptères en Argentine, sont en route pour la France où ils sont attendus dimanche matin, près de deux semaines après le dramatique accident.

Le vol AF 393 d'Air France a décollé du sol argentin vers 18h15 (22h15 en Suisse) samedi, selon le site internet de l'aéroport international d'Ezeiza, au sud de Buenos Aires. Il est attendu à Paris-Roissy à 11 heures dimanche.

Le 9 mars, le tournage de l'émission de téléréalité «Dropped», prévue pour être diffusée par TF1, a viré au drame : deux hélicoptères se sont percutés en vol peu après leur décollage du village de Villa Castelli, dans la province de La Rioja (nord-ouest de l'Argentine), puis se sont écrasés dans un champ.

Parmi les débris calcinés des deux hélicoptères, aucun survivant. Les deux pilotes argentins et les huit passagers français, dont trois vedettes du sport, sont morts sur le coup, avant que les aéronefs ne prennent feu.

Candeloro et Longo de retour

Vendredi à Buenos Aires, la mère de la journaliste Lucie Mei-Dalby, mère de deux enfants, qui travaillait pour la maison de production ALP, s'est recueillie devant le cercueil d'une des victimes, a précisé l'ambassadeur de France en Argentine.

Samedi dernier, la cycliste Jeannie Longo, le patineur Philippe Candeloro, le nageur Alain Bernard et une vingtaine de salariés d'ALP avaient pu regagner la France après avoir apporté leurs témoignages à l'enquête.

Lundi, malgré leur détérioration, le juge chargé de l'enquête Daniel Herrera a annoncé que les 10 corps avaient pu être identifiés.

Quatre experts français de l'aviation civile et cinq gendarmes, deux enquêteurs et trois légistes, se sont rendus en Argentine pour participer à l'enquête ouverte en France, comme c'est l'habitude quand des Français meurent à l'étranger.

Conditions de tournage en cause

Le frère de la navigatrice Florence Arthaud, lui-même ancien pilote d'hélicoptère, a mis en cause vendredi les conditions de tournage de «Dropped». «On est dans une chasse à l'image. On a complètement zappé les règles de sécurité.», a dit Hubert Arthaud.

Interrogé sur ces propos, le directeur des programmes de ALP, Julien Magne, a assuré avoir vu les deux pilotes «répéter ensemble» moins de deux heures avant l'accident.

«Le juge fédéral, qui est en charge de l'enquête en Argentine, considère qu'il y a eu un défaut de coordination entre les pilotes, sur la base des images qu'il a vues», a-t-il dit.

Les obsèques de Florence Arthaud seront célébrées lundi 30 mars à Paris, en l'église Saint-Séverin dans le Ve arrondissement. Le 28 avril, il y aura une cérémonie en mer, avant qu'elle ne soit inhumée sur une île de Méditerranée, au large de Cannes (Alpes-Maritimes).

Celles de la championne olympique de natation Camille Muffat, décédée à l'âge de 25 ans, seront célébrées mercredi dans sa ville natale de Nice dans l'intimité, a indiqué samedi sa famille.

(AFP)

Votre opinion