15.07.2012 à 20:57

Du porno à l'école pour les enfants?

Enseignement

Un psychologue zurichois propose de montrer des images X lors des cours d’éducation sexuelle, estimant qu’en voir permettrait de mieux en débattre.

par
Didier Tischler
Markus Theunert, chargé du service des affaires masculines du canton de Zurich.

Markus Theunert, chargé du service des affaires masculines du canton de Zurich.

Laurent Crottet

Markus Theunert est connu à Zurich pour être le Monsieur Egalité du canton, chargé du Service des affaires masculines. Psychologue et sociologue, il est aussi président de männer.ch, association faîtière des organisations masculines et paternelles de Suisse. Par ce biais, il a lancé hier un pavé dans la mare via la NZZ am Sonntag en proposant que les écoles intègrent du porno dans les cours d’éducation sexuelle. «Aujourd’hui, une écrasante majorité de mineurs ont déjà vu des films pornographiques sur Internet ou sur un smartphone, affirme-t-il. Les parents ne font que leur interdire au lieu d’en débattre.» La loi actuelle ne permettant pas aux mineurs de «consommer» les produits?X, Markus Theunert souhaite la changer. «Pour autoriser la diffusion de quelques minutes d’images pornos douces à l’école afin qu’un éducateur sexuel en discute avec les élèves», dit-il. Une idée «surprenante», estime Georges Pasquier. «Nous abordons déjà tous les sujets de sexualité dans les écoles primaires», explique le président du Syndicat des enseignants romands. «Pornographie comprise.» Pour lui, en revanche, la diffusion d’images est délicate. «Mais tout dépend de comment cela se ferait», ajoute-t-il. Le conseiller national Yves Nidegger trouve «l’idée pas fausse mais pédagogiquement absurde». Pour l’élu UDC genevois, «c’est comme si l’on faisait fumer un joint à des écoliers pour ensuite disserter sur les méfaits de la drogue». Son collègue Luc Barthassat (PDC/GE), lui, se dit «dérangé» par une telle proposition. «S’il est bien d’en parler, concède-t-il, il est inutile de montrer de telles images, surtout à des enfants qui n’en ont jamais vu.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!