27.10.2020 à 10:00

Hockey sur glaceDubé: «J’avais une équipe de 1re ligue sous les yeux»

Après dix jours de quarantaine, FR Gottéron renoue avec la compétition mardi à Langnau. L’entraîneur a vu un groupe rouillé à l’entraînement.

von
Emmanuel Favre
Après dix jours de pause forcée, Christian Dubé dirigera un FR Gottéron sans repères mardi soir à Langnau.

Après dix jours de pause forcée, Christian Dubé dirigera un FR Gottéron sans repères mardi soir à Langnau.

Keystone

La direction de FR Gottéron l’avait communiqué 14 octobre: comme quatre joueurs avaient été testés positifs au Covid-19, l’ensemble des hockeyeurs, des entraîneurs et du staff de la première équipe avaient été placés en quarantaine par le médecin du Canton de Fribourg.

Lugano et Gottéron, deux réalités

Contrairement à ce qui s’était produit au Tessin, où les autorités sanitaires avaient autorisé le HC Lugano à s’entraîner à cinq reprises à la Cornèr Arena alors que le club bianconero avait été mis en isolement, les Dragons sont demeurés confinés à domicile.

«Nous avions effectué la demande pour bénéficier du même traitement que Lugano, explique l’entraîneur et directeur sportif Christian Dubé. Mais nous avions essuyé un refus. Ce sont les joies du fédéralisme…»

‹‹Lorsque j’ai appris que le HC Viège avait été placé en quarantaine, j’étais soulagé››

Christian Dubé, entraîneur d’un FR Gottéron qui aurait dû se mesurer aux Haut-Valaisans dimanche en Coupe de Suisse

Pendant dix jours, les Fribourgeois ont donc tenté de garder la forme sur des vélos stationnaires et avec des cordes à sauter. «Les gars ont fait ce qu’ils ont pu, reprend l’ancien choix de première ronde des Rangers de New York. Mais, à notre retour sur la glace, samedi matin, je n’ai pas reconnu mon équipe. Mes joueurs étaient tellement rouillés que j’avais l’impression d’avoir une formation de 1re ligue sous mes yeux.»

Et d’ajouter: «Lorsque j’ai appris que le HC Viège, que nous aurions dû affronter dimanche en 8es de finale de Coupe de Suisse, avait à son tour été placé en quarantaine, j’étais soulagé.»

Dubé n’était pas content de savoir qu’un adversaire avait été frappé par le Covid-19. «Non, surtout pas. J’étais satisfait de pouvoir préserver la santé de mes propres joueurs.»

‹‹J’ai l’impression que des preneurs de décisions ne mesurent pas l’impact d’une quarantaine sur le corps d’un athlète professionnel››

Christian Dubé, entraîneur et directeur sportif de FR Gottéron

Le Québécois le dit sans ambages ni langue de bois: «J’ai l’impression que des preneurs de décisions ne mesurent pas l’impact d’une quarantaine sur le corps d’un athlète professionnel.»

Il développe: «Quand nous étions reclus, nous n’avons pas entretenu les mêmes muscles que sur la surface de jeu. Des joueurs me l’ont dit: le risque de blessure était important.»

De samedi à lundi, les Fribourgeois ont sauté trois fois sur la glace et opéré des progrès à chacune de leurs sorties. «Nous ne sommes évidemment pas dans la même spirale positive qui nous animait avant notre pause forcée (ndlr: succès à Bienne et contre Lugano), reprend Dubé. Mais nous allons de l’avant.»

‹‹Il ne sera pas possible de présenter notre hockey d’avant le break››

Christian Dubé, entraîneur et directeur sportif de FR Gottéron

L’ex-junior du HC Sierre, dont l’équipe renouera avec le championnat de National League mardi soir à Langnau, lance cependant un appel à la compréhension aux adeptes du sport-spectacle: «Je suis un gagnant, on va là-bas pour gagner. Mais il ne sera pas possible de présenter notre hockey d’avant le break.» Un jeu de possession et d’animation basé sur la vitesse.

Le coach va faire du Krueger

En Emmental, Christian Dubé va faire du Ralph Krueger. Attendre en zone défensive, ne pas accorder d’espace à l’adversaire. Et spéculer sur des erreurs et des phases d’avantage numérique pour ne pas rentrer bredouille du voyage.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Max

27.10.2020 à 12:22

Ici c est fribourg ont vas perdre comme d habitude 🔔

Ras le bol

27.10.2020 à 10:49

C’est quand qu’il arrête de « chouiner » lui Quand est ce que ces divas vont vivre dans la réalité

Raf

27.10.2020 à 10:29

Il existe beaucoup d’équipes de première ligue avec une masse salariale annuelle de plus de 2 millions de CHF ?