Actualisé 10.12.2018 à 14:19

Dubosc massacré en ligne suite à une vidéo lausannoise

Gilets jaunes

L’humoriste a retiré son soutien aux Gilets jaunes dans une vidéo tournée en Suisse, engendrant une énorme colère parmi ses fans.

par
R.M.
Franck Dubosc avait apporté son soutien aux Gilets jaunes dans l’émission Quotidien. Il a changé d'avis.

Franck Dubosc avait apporté son soutien aux Gilets jaunes dans l’émission Quotidien. Il a changé d'avis.

TMC

Sur les réseaux sociaux, c’est un vrai déferlement de colère contre Franck Dubosc. Beaucoup fustigent le «retournement de veste» de l’humoriste. Avec violence. «Saluons le courage de Franck Dubosc, qui soutient les Gilets jaunes le lundi, et leur crache à la gueule le vendredi», peut-on lire. Ou: «La taille des couilles de Dubosc est inversement proportionnelle à la taille du melon de Macron.» Ou encore: «Pauvre type déconnecté de la réalité de la plèbe. Mais content qu’elle lui apporte des recettes pour ses films de merde.» Et on vous passe l’avalanche d’insultes ou les menaces de mort.

La cause de cette hargne? Une petite vidéo qui a manifestement été tournée jeudi dernier après son spectacle, à Lausanne. Tandis que Dubosc signe des autographes, un homme lui demande s’il accepterait d’être le parrain d’une émission sur le mouvement de protestation. «Certainement pas», rétorque-t-il. «Les gilets jaunes c’est du passé.» Peut-être filmé à son insu, le comédien ajoute encore: «trop haineux trop hargneux, à dégager.»

Une vidéo devenue virale

La petite vidéo originale de 26 secondes a été dupliquée, dupliquée encore et continue à circuler sur les réseaux sociaux.

La séquence a été repérée dès vendredi par le HuffingtonPost. Puis répercutée par de nombreux médias français durant le week-end. Quant au déluge de commentaires énervés, il continue ce lundi.

Pourquoi tant de haine? La désillusion est probablement proportionnelle à l’espoir que le comique avait suscité chez les Gilets jaunes. Car la vedette avait été une des premières à apporter son soutien au mouvement.

D’abord sur sa page Facebook, sur laquelle il affirmait vouloir aider les Français qui souffrent – des messages aujourd’hui supprimés, constate «L’Express». Puis publiquement, dans l’émission «Quotidien» de TMC ou sur France Inter. «Je cherche quoi faire, et quand on voit quelqu’un qui souffre, on a envie de lui prendre la main», déclarait-il par exemple. Tout en se plaçant dans la filiation d’un Coluche, le créateur des Restos du cœur…

10 000 fans envolés

Certains débordements violents liés aux actions des Gilets jaunes l’ont-ils fait changer d’avis? Il ne s’est plus prononcé sur le sujet. Mais il annonce sur sa page Facebook qu’il sera ce lundi soir invité par Cyril Hanouna dans «TPMP». Il s’exprimera très certainement sur les Gilets jaunes.

En attendant, depuis la révélation de la petite vidéo, son image s’est manifestement détériorée auprès d’une partie du public. Et sa page Facebook a perdu quelque 10 000 fans.

Sur les réseaux sociaux, on trouve même aujourdhui des appels au boycott des films ou spectacles de l’humoriste, comme sur l’image ci-dessous. Franck Dubosc va peut-être finir par regretter d’être venu en Suisse...

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!