Moutier - Duja candidat malgré lui: «J’accepterais mon élection»

Publié

MoutierDuja candidat malgré lui: «J’accepterais mon élection»

Un dessin de presse publié dans un média satirique appelle à voter pour l’animateur radio au Conseil de Ville de Moutier.

par
Vincent Donzé
Patrick Dujany, de la radio à la politique?

Patrick Dujany, de la radio à la politique?

24Heures/Philippe Maeder

Sur «La Première» et «Couleur 3», son nom d’animateur radio, c’est Duja, mais à la ville, il s’appelle Patrick Dujany. Et si son nom est porté sur les bulletins électoraux, cet agitateur radiophonique de 49 ans risque bien d’être élu dimanche prochain au Conseil de Ville (Législatif) de Moutier: «Je n’appelle pas à voter pour moi, mais j’accepterais mon élection», commente l’animateur.

S’il est élu, ce sera grâce ou à cause du média satirique en ligne «La Torche 2.0», qui a publié un dessin du caricaturiste Pitch Comment appelant à voter pour l’animateur qui s’est distingué par ses micros-trottoirs. «Je trouve ça drôle», assure Duja, qui a posté la caricature de Pitch sur son profil «Facebook» et qui, dans un message au média satirique, envisage de s’y abonner.

«Métaaal!» est un slogan électoral qui convient bien à celui qui anime l’émission «Rhinoféroce» le dimanche sur «Couleur 3».

«Métaaal!» est un slogan électoral qui convient bien à celui qui anime l’émission «Rhinoféroce» le dimanche sur «Couleur 3».

«La Torche 2.0»/Pitch Comment

Pour l’élection complémentaire de dimanche prochain, il y a autant de citoyens que de candidats pour remplacer 13 parlementaires qui ont démissionné après la votation favorable à un transfert de Moutier dans le Jura. «On n’aurait pas appelé à voter pour lui dans une élection traditionnelle». Le restaurateur Patrick Muster et l’écologiste Léonard Paget ont leurs affiches placardées, mais aucun parti ne s’est investi pour une fin de législature de neuf mois.

«La Torche 2.0» compte un millier d’abonnés et deux fois plus de lecteurs. «Élu contre son gré, ce serait vachement cool», se marre Luc Schindelholz, fondateur de cette application en 2017. Ce mercredi, un article dans «Le Temps» a ajouté de la visibilité à la candidature forcée de Duja. Les 13 élus choisis par 4 400 citoyens seront tenus de siéger, à moins de fournir une justification valable.

Chose publique

Connu pour «Bille en tête» et «Gare à vous» sur «La Première», Duja anime désormais sur «Couleur 3» l’émission quotidienne «La chose publique», du lundi au vendredi avant midi. Le «Votez Duja!» l’a pris de court, mais ce dessin tombe à pic pour sa promo radiophonique.

«Son engagement politique est connu et c’est quelqu’un qu’on aime bien», rapporte Luc Schindelholz. S’il est élu et s’il y prend goût, Duja pourra préparer les élections fédérales du 22 octobre 2023 dans son rôle d’animateur, et plus si affinités avec l’électorat. Mais dans l’immédiat et dans une élection libre, «les gens votent ce qu’ils veulent», conclut-il.

Ton opinion

2 commentaires