Publié

EmploiDumping salarial: l’Evam récidive

«Le Matin Dimanche» révèle un nouveau cas d’un requérant d’asile, placé sur le marché du travail par l’État à des conditions qui violent la Convention collective.

par
Dominique Botti
Il y a une semaine, «Le Matin Dimanche» révélait un premier cas de requérant d’asile travaillant pour un salaire déplorable de 1100 fr. par mois.

Il y a une semaine, «Le Matin Dimanche» révélait un premier cas de requérant d’asile travaillant pour un salaire déplorable de 1100 fr. par mois.

Jean-Christophe Bott, Keystone

Après un premier cas de dumping dans la construction (lire notre édition du 16 février), «Le Matin Dimanche» a trouvé un deuxième cas, en 2013 dans le secteur du nettoyage, de requérant d’asile qui a travaillé pour un salaire de misère. Avec l’accord des autorités.

Votre opinion