05.10.2019 à 23:03

FootballDur retour sur terre pour le Bayern Munich

Après leur démonstration en Ligue des Champions face à Tottenham (2-7), les Bavarois ont chuté contre Hoffenheim (1-2), samedi en Bundesliga.

par
AFP
Gnabry et le Bayern ont trébuché à domicile face à Hoffenheim.

Gnabry et le Bayern ont trébuché à domicile face à Hoffenheim.

AFP

Mardi, Munich éblouissait l'Europe en gagnant 7-2 à Tottenham. Samedi, le même Bayern a sombré à domicile contre Hoffenheim (2-1), à l'issue d'une 7e journée de Bundesliga où les cadors ont été sérieusement bousculés. Dimanche, le Borussia Mönchengladbach (13 pts) peut prendre seul la tête s'il s'impose à domicile contre Augsbourg (13h30).

En attendant, le Bayern reste samedi soir leader provisoire, un peu miraculeusement, grâce aux faux pas de tous ses prétendants. Mais le «Rekordmeister» est rejoint à 14 points par quatre autres équipes, seulement devancées à la différence de buts: Leipzig, Fribourg, Schalke et Leverkusen.

Schalke, qui recevait l'avant-dernier Cologne, était leader virtuel du championnat à la fin du temps réglementaire, mais l'international de Cologne Jonas Hector a égalisé à 1-1 dans le temps additionnel (91e).

Le Bayern était averti

Niko Kovac l'avait pourtant dit et redit: il fallait au plus vite redescendre du nuage de Tottenham pour remettre le bleu de travail et assurer les trois points à domicile contre Hoffenheim. Manqué! Le coach pourra peut-être s'en vouloir d'avoir reconduit exactement le même onze de départ qu'à Londres.

«La victoire de Hoffenheim n'est pas imméritée», a reconnu Kovac, «On fait deux fautes grossières et en Bundesliga ces fautes-là sont punies. Les deux buts viennent de balles trop facilement perdues, ça ne doit pas arriver».

Le premier but part d'un duel perdu par Corentin Tolisso dans ses 30 mètres, le deuxième d'une série d'erreurs initiées par une perte de balle d'Ivan Perisic en milieu de terrain.

Le bourreau du «Rekordmeister» s'appelle Sargis Adamyan, un Arménien de 26 ans qui a réussi un doublé à l'Allianz Arena. L'inévitable Robert Lewandowski (11 buts en sept matches) a bien égalisé à la 73e minute, mais Adamyan a répliqué 6 minutes plus tard. Le champion en titre n'avait plus perdu à domicile depuis octobre dernier (3-0 contre Mönchengladbach).

Leipzig malade de son attaque

On avait vu Leipzig, et notamment Timo Werner, incapable de concrétiser d'énormes occasions contre Lyon en Ligue des champions mercredi (défaite 2-0). Le mal a empiré samedi en déplacement à Leverkusen, où les joueurs du RB auraient pu - et dû - mener de trois voire quatre buts à la pause.

Matheus Cunha, Marcel Sabitzer puis Werner (deux fois) ont manqué des occasions immanquables, en perdant des duels seuls face au gardien ou en ne cadrant pas. La punition logique est arrivée en deuxième période: l'ex-international Kevin Volland a ouvert le score pour Leverkusen d'une reprise en extension dans la surface (1-0, 66e). Mais le jeune international espoir français Christopher Nkunku, entré à l'heure de jeu à la place du malheureux Werner, a tout de même sauvé un point en égalisant en fin de match (1-1, 78e).

Dortmund ne sait plus gagner

Troisième nul consécutif en Bundesliga pour le Borussia Dortmund. Sur la pelouse de Fribourg, les vice-champions d'Allemagne ont pourtant ouvert le score, d'une somptueuse reprise de volée sur corner d'Axel Witsel (1-0, 20e).

Rattrapés à la 55e minute, ils ont repris l'avantage à la 67e grâce à Achraf Hakimi, le jeune latéral marocain formé au Real Madrid, auteur de deux buts mercredi en Ligue des champions à Prague contre le Slavia (victoire 2-0).

Mais le défenseur central suisse Manuel Akanji, peu incisif ce samedi, a marqué contre son camp à la 90e minute, et Dortmund a une nouvelle fois abandonné deux points qui lui semblaient promis. L'équipe de Lucien Favre pointe provisoirement à la 7e place, à deux longueurs du peloton de tête.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!