Automobilisme - E-Prix de Monaco: Buemi et Mortara frustrés
Publié

AutomobilismeE-Prix de Monaco: Buemi et Mortara frustrés

Tenant du titre, le Portugais Antonio Felix Da Costa remporte la septième manche du championnat du monde de Formule E, dans les rues de la Principauté. Buemi 11e, Mortara 12e.

par
Jean-Claude Schertenleib
Il n’y pas eu de miracle pour Sébastien Buemi.

Il n’y pas eu de miracle pour Sébastien Buemi.

LDD

Pour la première fois de l’histoire de la Formule E – on vit la septième saison de la discipline, la première avec un titre officiel de champion du monde F.I.A. -, le E-Prix de Monaco s’est déroulé sur le circuit qu’empruntent chaque année les stars de la Formule 1. Deux modifications ont été apportées au tracé historique, la première à la chicane du port, la seconde au freinage de Ste-Dévote, afin d’offrir aux pilotes deux zones de freinage plus importantes, afin de régénérer de l’énergie. Auteur de la pole position, le tenant du titre, le Portugais Antonio Felix Da Costa, s’est brillamment imposé après une ultime attaque victorieuse sur le Néerlandais Robert Frijns dans le dernier tour.

Deux fois vainqueur en Principauté, l’Aiglon Sébastien Buemi (Nissan) termine finalement onzième, juste devant le Genevois Edoardo Mortara (Venturi). Une semaine après sa victoire lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps, Buemi n’a pas été très chanceux: «Lors de mon tour qualificatif, qui était excellent, j’ai été arrêté par le drapeau rouge; j’ai obtenu une seconde chance, mais les pneus n’étaient alors plus dans une fenêtre d’utilisation idéale.» En s’élançant de la treizième place, l’Aiglon savait que le miracle ne serait pas possible.

De la frustration, aussi, pour le Genevois Edoardo Mortara, dont l’équipe Venturi est monégasque: «Aujourd’hui, notre rythme était très bon dès la matinée, mais nous ne sommes pas parvenus à capitaliser sur ces acquis en qualification (18e temps). En course, je suis revenu en bagarre pour le top 10, j’ai essayé de profiter du chaos devant moi dans l’ultime tour, avant d’être bloqué à la Rascasse.»

Le Bernois Nico Müller se classe pour sa part au dix-huitième rang. Prochains rendez-vous pour la Formule E, deux courses à Mexico-City, le week-end des 19 et 20 juin.

Votre opinion