Canicule incendiaire - Échauffée par des températures records, la Tunisie s’enflamme
Publié

Canicule incendiaireÉchauffée par des températures records, la Tunisie s’enflamme

Une trentaine de feux ont été recensés depuis lundi dans les régions montagneuses du nord-ouest et du centre ouest du pays, ont annoncé jeudi les autorités.

Selon la Protection civile tunisienne, la plupart des 28 incendies recensés depuis lundi ont été maîtrisés.

Selon la Protection civile tunisienne, la plupart des 28 incendies recensés depuis lundi ont été maîtrisés.

AFP

Une trentaine d’incendies attisés par un épisode de canicule ont été enregistrés depuis lundi en Tunisie dans les régions montagneuses du nord-ouest et le centre ouest du pays, où plusieurs familles ont été évacuées, a indiqué jeudi la Protection civile.

Sur les 28 incendies recensés depuis lundi, huit feux de forêts étaient toujours actifs jeudi en milieu de journée, notamment dans les régions montagneuses du gouvernement de Jendouba, à quelque 200 km au nord-ouest de la capitale Tunis.

«Quelques foyers de feu sont toujours actifs mais la plupart de ces incendies ont été maîtrisés», a déclaré le général Moez Triaa, porte-parole de la Protection civile. Selon le militaire, ces incendies n’ont pas fait de victimes mais six maisons ont été «partiellement» brûlées. Dix-neuf familles ont été évacuées de Djebal al-Sarj dans la région de Kairouan (centre), et neuf dans la région de Fernana dans le Nord-Ouest, a-t-il ajouté.

Vague de chaleur

Ces incendies dont les causes n’ont pu être établies jusqu’ici, ont été attisés par une vague de chaleur qui s’est abattue sur la Tunisie où des records de température ont été enregistrés mardi et mercredi par l’Institut national de la météorologie, en particulier dans le nord et le centre du pays. Mercredi, le pays a enregistré un record absolu avec une température de plus de 50 degrés (50,3°C) à Kairouan.

Chaque année, la Tunisie est touchée par des feux de forêt. Du 1er juin au 12 août, près de 5000 hectares sont partis en fumée, selon MoezTriaa.

Six migrants meurent de soif dans le désert tunisien

Six migrants de l’Afrique subsaharienne – deux femmes et quatre enfants – ont été retrouvés morts, «probablement de déshydratation», selon un haut responsable local, dans la nuit de mercredi dans le désert dans le sud de la Tunisie, au moment où le pays enregistre des températures records. Un survivant a été retrouvé par une patrouille de sécurité, perdu dans le Sahara de Tozeur alors qu’il était à la recherche d’eau pour le reste du groupe. Selon son témoignage, le groupe, dont les membres étaient tous de nationalité nigérienne, est parti d’Algérie pour atteindre la Tunisie à pied, a rapporté ce responsable. Une enquête a été ouverte et les corps des migrants ont été transportés à l’hôpital de Nafta, près de Tozeur. AFP

(AFP)

Votre opinion