Afrique du Sud: Écrasé par un éléphant, un braconnier finit mangé par des lions
Actualisé

Afrique du SudÉcrasé par un éléphant, un braconnier finit mangé par des lions

Un homme a trouvé la mort dans le parc national Kruger après avoir été piétiné par un éléphant, mardi dernier. Ses restes ont été dévorés par des félins.

par
JFE
La victime a été écrasée par un éléphant, alors qu'il chassait le rhinocéros.

La victime a été écrasée par un éléphant, alors qu'il chassait le rhinocéros.

Image d'archive., AFP

La partie de chasse a mal tourné mardi 2 avril pour un braconnier venu chasser illégalement le rhinocéros dans le parc national Kruger, la plus grande réserve animalière d'Afrique du Sud. L'homme dont la nationalité n'a pas été révélée, a trouvé la mort après avoir été écrasé par un éléphant, annonce le parc dans un communiqué.

Après avoir été avertie par ses complices, la famille du chasseur a alerté l'administration du parc qui a envoyé des équipes à la recherche du corps. Les investigations ont permis de retrouver les restes du braconnier en fin de semaine. Il avait été entre-temps dévoré par des lions, les secours ne retrouvant qu'un crâne et un pantalon.

Regrets et avertissements

Dans le communiqué, le directeur de la réserve, Glen Philipps, a présenté ses condoléances aux proches du défunt. «Entrer dans le parc illégalement n'est pas sage. Cela comporte de nombreux dangers et cet incident en est la preuve. C'est très triste de voir les filles de la victime pleurer la perte de leur père, et pire encore de ne pouvoir récupérer que très peu de ses restes.»

Une enquête a été ouverte par la police locale, qui a déjà arrêté quatre complices et saisi deux fusils de chasse.

Cible des braconniers

Le parc Kruger s'étend sur plus de 20 000 km2 le long de la frontière avec le Mozambique. Il est régulièrement la cible des braconniers qui chassent essentiellement des rhinocéros en raison de la forte demande asiatique pour leurs cornes. En 2018, un braconnier avait également été mangé par des lions dans le parc.

Votre opinion