16.09.2020 à 17:16

FootballEdimilson Fernandes n’arrive pas à se débarrasser du Covid-19

L’international suisse de Mayence enchaîne les tests positifs au coronavirus depuis près d’un mois et se trouve dans l’impasse, à l’heure où la Bundesliga reprend.

par
Sport-Center
Le milieu offensif valaisan attend un résultat négatif au test depuis près d’un mois.

Le milieu offensif valaisan attend un résultat négatif au test depuis près d’un mois.

KEYSTONE

Être testé positif au coronavirus puis entrer en quarantaine et attendre, impuissant et à l’écart, une évolution positive. L’épreuve est déjà suffisamment rude pour ceux qui la vivent une fois. Imaginez lorsque, en plus, elle se reproduit encore et encore, sans que la personne concernée sache quand le calvaire prendra fin. C’est ce que traverse en ce moment Edimilson Fernandes.

Le milieu offensif valaisan a été testé positif au Covid-19 il y a près d’un mois. Depuis, il a été soumis à une série de contrôles. Tous ont abouti au même résultat que le premier. «J’en ai subi sept ou huit», indique-t-il au Nouvelliste. Une situation surréaliste, alors que l’intéressé assure ne présenter aucun symptôme. «J’ai ressenti un mal de tête durant un ou deux jours au mois d’août, c’est tout, témoigne-t-il au quotidien valaisan. Le médecin m’a expliqué que l’un des marqueurs du virus était toujours présent dans des cellules mortes. Je me retrouve donc positif à chaque test, alors que je n’ai plus la maladie.»

«Le médecin m’a expliqué que l’un des marqueurs du virus était toujours présent dans des cellules mortes. Je me retrouve donc positif à chaque test, alors que je n’ai plus la maladie»

Edimilson Fernandes, milieu de terrain de Mayence

Le joueur de Mayence a tenu le coup jusqu’à présent mais il reconnaît que le moral commence à être touché: «Le résultat des tests m’est transmis par SMS. Cela devient pénible de lire à chaque fois le mot positif.»

Outre l’éloignement avec ses proches, Fernandes se retrouve bloqué sur le plan sportif. Confiné chez lui, il ne peut participer aux entraînements collectifs et doit se contenter d’un maigre travail de préparation individuel. «Je cours tout seul en fonction d’un programme spécial. Je touche aussi le ballon devant la maison, mais cela n’a rien à voir avec la possibilité d’être sur le terrain.» Absent lors du premier tour de Coupe d’Allemagne, vendredi dernier, il sera également contraint de regarder de loin ses partenaires débuter le championnat sur la pelouse de Leipzig, dimanche.

Désormais, il n’attend qu’une chose: pouvoir enfin se rendre à l’entraînement pour rattraper son retard et enfin démarrer sa saison. «Deux ou trois semaines seront nécessaires afin de me remettre à niveau», estime-t-il.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
20 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Rko

17.09.2020 à 16:33

Bah voilà, on y arrive, gentiment mais sûrement, à la situation stressante des séropositifs... Porteurs sans symptômes, contagieux où pas? Si oui, comment les autorités vont gérer cela? Masque à vie, confinement pendant 2 ans? Puisque les porteurs asymptomatiques ne se font pas tester, logiquement... Toute la question est là

Sofia

16.09.2020 à 21:01

C’est n’importe quoi ce qu’ils sont en train de faire🤦🏾‍♀️ On dirait qu ils sont en train de te mettre hors jeu ...et le Covid 19 c’est l’excuse « parfaite ». Je connais personne qui a du ce confiner due au Covid19 pendant 1 mois en plus en bonne santé et que ne peut toujours pas travailler🤦🏾‍♀️ Cela fait plus d’un mois qu’il est éloigné de son milieu familial et professionnel alors qu’il n’est pas malade 🧐!! et son test est toujours positif!!!! La question est Est ce qu’il est vraiment contagieux ? Est il tout simplement immunisé ? Tout ce qu’il est en train de vivre aura des impacts considérables sur son future et sur sa santé mentale..... il faut pas négliger cela 🙏🏾 Il faudrait essayer d’en parler avec des gens qui ont déjà eu le Covid et voir si c’est normal !!! Il faudrait peut être voir un autre médecin, plus neutre 👨‍⚕️. On ne peut pas bafouer nos droit humains et notre libertés personnelles pour un virus qui aujourd’hui tue moins que la grippe. Courage 🙏🏾

cata

16.09.2020 à 20:25

A quand la mise en place de test de l'herpès, de la candidose, du rhume, des oreillons, ... Eh, hop, tous les positifs (j'ai pas dit les "malades") à la maison.