Actualisé 01.03.2012 à 22:18

Blessée en SyrieÉdith Bouvier évacuée saine et sauve au Liban

Édith Bouvier et son confrère William Daniels ont quitté la Syrie et sont en sécurité au Liban. Une information confirmée par Nicolas Sarkozy.

La journaliste française Edith Bouvier.

La journaliste française Edith Bouvier.

AFP

Les journalistes français Edith Bouvier, grièvement blessée à la jambe, et William Daniels, bloqués tous deux depuis plusieurs jours dans la ville de Homs (Syrie) sous les bombardements, ont pu quitter la Syrie pour le Liban, a annoncé jeudi le président français Nicolas Sarkozy.

"Edith Bouvier et William Daniels sont actuellement en sécurité en territoire libanais et seront dans quelques instants sous la protection de notre ambassade à Beyrouth", a déclaré Nicolas Sarkozy lors d'un bref point de presse en marge d'un sommet européen réuni à Bruxelles.

"Je viens de m'entretenir avec Edith Bouvier, qui est naturellement très fatiguée, qui a beaucoup souffert mais qui sait qu'elle est libre et qu'elle sera bientôt soignée", a-t-il poursuivi.

"Je veux remercier tous ceux qui ont contribué à cet heureux dénouement après une semaine de tentatives d'évacuation de nos deux compatriotes par des procédures impliquant le CICR (Comité international de la Croix-rouge) et le Croissant rouge syrien mais qui n'ont pas abouti", a ajouté le chef de l'Etat.

"L'urgence médicale primait et Edith Bouvier et son compagnon devaient quitter le lieu où ils se trouvaient par tous les moyens disponibles", a insisté Nicolas Sarkozy devant la presse.

Le président français a précisé que les deux journalistes français ne se trouvaient pas actuellement à Beyrouth et qu'ils pourraient être rapatriés "dès cette nuit dans un avion médicalisé de la République française" si les médecins donnaient leur accord.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!