Banque: Edmond de Rothschild sanctionné au Luxembourg

Publié

BanqueEdmond de Rothschild sanctionné au Luxembourg

La FINMA a ouvert de son côté une enquête pour examiner si la banque a rempli ses obligations de surveillance consolidée en matière de lutte contre le blanchiment d'argent.

Le Luxembourg a tapé sur les doigts de la banque privée genevoise Edmond de Rothschild pour sa politique de conformité et sa lutte contre la corruption

Le Luxembourg a tapé sur les doigts de la banque privée genevoise Edmond de Rothschild pour sa politique de conformité et sa lutte contre la corruption

Keystone

La filiale Europe de la banque privée genevoise Edmond de Rothschild (EdR) est sanctionnée au Luxembourg. Elle devra s'acquitter d'une pénalité de près de 9 millions d'euros (plus de 9,7 millions de francs) pour se mettre en conformité avec la réglementation. Côté suisse, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a lancé une enquête.

La Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) du Luxembourg a indiqué mercredi cette mesure à la banque, a précisé jeudi EdR. La filiale affirme avoir lancé dès le premier semestre 2016 un dispositif pour renforcer ses procédures de conformité et de contrôle.

Selon la CSSF, elle a «manqué à l'obligation de mettre en place un solide dispositif de gouvernance interne». La politique de conformité et la lutte contre la corruption sont notamment en cause.

Une nouvelle direction de la filiale, emmenée par Bernard Coucke, avait été nommée à l'été 2016. La CSSF reconnaît les efforts entrepris par la banque, ajoute EdR. Selon une source proche des milieux bancaires, citée par l'agence financière awp, cette sanction est liée au scandale du fonds souverain malaisien 1MDB.

La FINMA au courant

Côté suisse, la FINMA indique être au courant de la procédure. Elle est en contact avec la CSSF et conduit une procédure d'enforcement à l'encontre de l'institut bancaire. Cette enquête vise à examiner si l'établissement financier a rempli ses obligations de surveillance consolidée en matière de lutte contre le blanchiment d'argent au sein de sa filiale au Luxembourg.

L'impact financier de la sanction a été provisionné et la pénalité n'aura pas de conséquences sur les résultats de cette année, a encore affirmé la banque. Elle rappelle que le ratio de couverture d'EdR Suisse, qui a enregistré un bénéfice net en hausse de 13% l'année dernière, dépassait les 25% fin 2016.

La banque emploie plus de 2600 collaborateurs dans une trentaine de succursales dans le monde. Fin décembre, elle disposait par ailleurs de plus de 160 milliards de francs d'actifs sous gestion.

(ats)

Ton opinion