Publié

CyclismeEgan Bernal est de retour dans les pelotons

Sept mois après son terrible accident, le Colombien a fait son retour à la compétition mardi lors de la première étape du Tour du Danemark remportée par le Néerlandais Olav Kooij.

Egan Bernal (Ineos Grenadiers) lors de la première étape du Tour du Danemark, mardi.

Egan Bernal (Ineos Grenadiers) lors de la première étape du Tour du Danemark, mardi.

AFP

Le vainqueur du Tour de France 2019 et du Giro 2021 a franchi la ligne dans le peloton à une anecdotique 109e place, après une journée tranquille durant laquelle on l’a vu parfois rouler aux avant-postes sur le parcours de 225,3 km entre Allerod et Koge.

«Egan ne s’est pas plaint. Il n’a pas été négatif.»

Gabriel Rasch, directeur sportif d’Ineos

Son directeur sportif d’Ineos Gabriel Rasch a jugé son retour impressionnant. «Egan ne s’est pas plaint. Il n’a pas été négatif», a-t-il dit à l’agence danoise Ritzau.

Au départ, le Colombien s’était montré un peu nerveux face à la foule et avait souhaité «faire la course en toute sécurité et en profiter autant que possible».

«J’avais 95% de chances d’être paraplégique et j’ai failli perdre la vie.»

Egan Bernal, coureur Ineos

Le 24 janvier, le Sud-Américain avait percuté de plein fouet un autocar à l’entraînement en Colombie. Il avait été opéré à plusieurs reprises d’une multitude de fractures (fémur, rotule, vertèbres). «J’avais 95% de chances d’être paraplégique et j’ai failli perdre la vie», avait-il dit.

Le premier vainqueur colombien du Tour n’avait plus couru depuis sa sixième place à la Vuelta l’an passé.

Olav Kooij gagne le sprint

Son retour avait été annoncé la veille du départ du Tour du Danemark.

Au sprint, Kooij a devancé les Belges Jasper Philipsen et Timothy Dupont. La principale échappée du jour comprenant six coureurs danois a été reprise par le peloton à 12 kilomètres de l’arrivée.

Mercredi la deuxième étape, un contre-la-montre de 12,2 kilomètres, se courra à Assens dans le centre du pays.

(AFP)

Ton opinion