Publié

New York«El Chapo» conteste son extradition aux Etats-Unis

Prétextant une violation du traité d'extradition entre les USA et le Mexique, le baron de la drogue a saisi la justice américaine.

1 / 70
La justice mexicaine a annoncé dimanche avoir extradé vers les États-Unis José «S», le «Monsieur Tunnels» du cartel mexicain de Sinaloa. (19 janvier 2020)

La justice mexicaine a annoncé dimanche avoir extradé vers les États-Unis José «S», le «Monsieur Tunnels» du cartel mexicain de Sinaloa. (19 janvier 2020)

Keystone
Le Parquet a réclamé mercredi la réclusion à perpétuité contre le narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman, assortie d'une peine de 30 ans de prison, pour avoir organisé le passage de plusieurs centaines de tonnes de drogue aux États-Unis. (11 juillet 2019)

Le Parquet a réclamé mercredi la réclusion à perpétuité contre le narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman, assortie d'une peine de 30 ans de prison, pour avoir organisé le passage de plusieurs centaines de tonnes de drogue aux États-Unis. (11 juillet 2019)

AFP
Le gouvernement américain a demandé vendredi à saisir quelque 12,6 milliards de dollars de biens du narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman «El Chapo». (Samedi 6 juillet 2019)

Le gouvernement américain a demandé vendredi à saisir quelque 12,6 milliards de dollars de biens du narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman «El Chapo». (Samedi 6 juillet 2019)

AFP

Le baron de la drogue mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman remet en cause la légalité de son extradition vers les Etats-Unis, et veut la faire annuler par un juge américain.

Demande d'annulation

Le parrain de la drogue de 60 ans, accusé d'être le chef du cartel de Sinaloa (nord-ouest du Mexique), est emprisonné à New York depuis son extradition le 19 janvier. Il doit être jugé en avril prochain.

Mais ses avocats ont transmis au juge une demande d'annulation de la procédure, prétextant que ce transfert viole le traité d'extradition existant entre les Etats-Unis et le Mexique et que l'accord prévoyait initialement qu'El Chapo soit incarcéré au Texas ou en Californie.

«De la torture»

Si le Mexique avait eu conscience «des conditions d'incarcération particulièrement dures» d'El Chapo, maintenu à l'isolement, il n'aurait jamais accepté qu'il soit extradé, ont-ils ajouté.

«Ces conditions équivalent à de la torture», ont écrit ses avocats, dans un document transmis au tribunal.

Le juge fédéral Brian Cogan, qui a récemment assoupli les conditions d'emprisonnement d' «El Chapo» en l'autorisant à échanger des messages écrits avec sa femme, ne s'est pas encore prononcé sur cette requête.

Joaquin Guzman est défendu par deux avocats aux Etats-Unis, mais la justice américaine a refusé à son équipe d'avocats mexicains le droit d'assurer sa défense, de crainte notamment que la vie de certains témoins puissent être mises en danger.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!