Climat: El Niño pourrait faire son retour cet été

Publié

ClimatEl Niño pourrait faire son retour cet été

Sécheresse d'une part et inondations de l'autre, le phénomène El Niño pourrait bien être de retour.

L'intense vague de chaleur qui a frappé l'Inde ces derniers jours pourrait être une conséquence du retour d'El Niño.

L'intense vague de chaleur qui a frappé l'Inde ces derniers jours pourrait être une conséquence du retour d'El Niño.

Reuters

L'Australie et les Etats-Unis l'annonçaient depuis quelques temps déjà, cette année sera celle du retour d'El Niño. La canicule en Inde et les inondations au Texas semblent confirmer la présence de cet épisode climatique, qui assèche une partie de la planète tout en provoquant de fortes pluies de l'autre.

L'épisode El Niño, prédit pour 2014, revient tous les deux à sept ans. Selon les météorologues de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), l'événement climatique va s'intensifier au cours de l'été.

Les experts estiment qu'il y a entre 80 et 90% de chances que ces conditions se maintiennent pour s'installer à la fin 2015. L'événement, qui dure en général 6 à 18 mois, pourrait affecter le climat jusqu'à fin 2016.

Aux Etats-Unis, El Niño entrainera une saison des ouragans moins forte que les précédentes au-dessus de l'Atlantique. «Le principal facteur qui fera que cette saison sera plus calme est l'intensité du courant marin chaud du Pacifique El Niño, qui affecte déjà les vents et la pression atmosphérique et devrait persister jusqu'à fin novembre», a expliqué à l'AFP Gerry Bell, un météorologue du centre de prévision du climat de la NOAA. A l'inverse, le Pacifique verra se former davantage d'ouragans.

Au-delà des ouragans, le phénomène climatique provoque également des sécheresses, notamment en Australie, au Brésil, en Asie du Sud-Est et en Afrique. A l'inverse, de fortes précipitations entrainant un risque d'inondations peuvent s'abattre sur le sud des Etats-Unis, l'ouest de l'Amérique du sud et les îles du Pacifique.

Par ailleurs, au cours d'un épisode El Niño, on constate une augmentation des typhons dans le Pacifique. La Californie, qui subit elle une sécheresse dramatique depuis quelques années, pourrait elle enfin recevoir de la pluie, explique le Washington Post.

Catastrophe pour les récoltes

Selon The Guardian, ce phénomène planétaire pourrait causer une grave famine au Sahel cette année, déjà touché par la sécheresse.

Le professeur Adam Scaife, météorologue au UK Met Office Hadley Centre estime que les conditions sont réunies pour conduire à une situation semblable à la grave famine de 1972 qui avait dévasté le Sahel, tuant des milliers de personnes.

Pour Jodie Gunzberg, responsable matières premières chez S & P Dow Jones Indices, interrogée par Les Echos, El Niño menace la production de matières premières. «La constance avec laquelle les températures augmentent ne suffit pas pour modifier les périodes de végétation, le phénomène est donc généralement plutôt destructeur qu'utile pour les cultures. Et il pourrait perturber le marché alimentaire mondial.»

(Aurore Boullé)

Ton opinion