Actualisé

CyclismeElise Chabbey: «On a tout tenté, mais Lizzie était trop forte»

La Britannique Elizabeth Deignan est devenue dimanche la première coureuse à remporter le Tour de Suisse féminin. La Genevoise a fini à une seconde.

par
Sport-Center

En tête du général après avoir remporté la première étape, Elise Chabbey n’a pas réussi à remporter le tout premier Tour de Suisse féminin de l’histoire. Lors de la seconde étape, une nouvelle boucle autour de Frauenfeld (98 km), la Genevoise (Canyon-SRAM Racing) a dû s’avouer vaincue face à Elizabeth Deignan (Trek-Segafredo), qu’elle avait pourtant battue au sprint la veille.

Dimanche, grâce aux deux premiers sprints de bonifications, la Britannique a ravi virtuellement en début de course la première place à la médecin de formation, pour une petite seconde. Plusieurs coureuses, distancées au général, ont ensuite réussi à s’échapper, faisant le bonheur de la formation Trek-Segafredo. Les coéquipières d’Elise Chabbey ont bien tenté de ramener le peloton, sans succès. Alors, l’ancienne kayakiste, qui est tombée sans gravité au cours de cette étape, a placé plusieurs accélérations sur la fin mais, surveillée comme du lait sur le feu, elle n’est pas parvenue à distancer Lizzie Deignan. «On a vraiment tout tenté: contrôler la course, lancer une échappée, mais Lizzie était trop forte, a reconnu la Genevoise, marquée par sa chute avec plusieurs brûlures aux jambes et au torse. Si on m’avait dit que je gagnerais une étape et que je terminerais deuxième de ce Tour de Suisse, j’aurais signé direct. J’ai franchi un cap!»

Au sprint, c’est l’Italienne Marta Bastianelli (Alé BTC Ljubljana) qui a réglé le groupe des échappées pour s’adjuger cette dernière étape, avec quelques petites secondes d’avance sur le peloton. Au général, la Britannique triomphe avec une seconde d’avance sur la Genevoise, 34’’ sur la Bernoise Marlen Reusser et 44’’ sur la Saint-Galloise Jolanda Neff. Ce Tour de Suisse féminin, qui s’est achevé le jour du départ de l’édition masculine à Frauenfeld, devrait vivre une seconde édition l’an prochain. «Il y a eu un joli engouement autour de la course, j’espère qu’on reviendra l’année prochaine avec plusieurs étapes et pourquoi pas un passage en Romandie?», a lancé Elise Chabbey, en guise de message aux organisateurs.

Ton opinion