Elizabeth II: son unique visite officielle en Suisse

Actualisé

HommageElizabeth II: son unique visite officielle en Suisse

Elle n’est venue que quatre jours dans notre pays, mais elle a visité un grand nombre de régions. Retour sur ce séjour helvétique.

par
F.D.A.
1 / 5
La reine Elizabeth II est venue en Suisse du 29 avril au 2 mai 1980.

La reine Elizabeth II est venue en Suisse du 29 avril au 2 mai 1980.

Getty Images
Après avoir atterri à Kloten, elle a pris le train pour Berne.

Après avoir atterri à Kloten, elle a pris le train pour Berne.

ullstein bild via Getty Images
Elizabeth II a eu droit à un concert de cors des Alpes lors de sa visite du Grütli.

Elizabeth II a eu droit à un concert de cors des Alpes lors de sa visite du Grütli.

Getty Images

La reine Victoria aimait venir chez nous et s’amusait même à peindre nos paysages. Les princes Charles et Andrew y séjournaient souvent avec leurs compagnes pour leurs vacances d’hiver. Mais qu’en est-il d’Elizabeth II? La grand-mère de William et Harry s’y est déplacée seulement pour un événement officiel, mais elle disait porter notre pays dans son cœur. Notre président Ignazio Cassis l’avait rencontrée en avril dernier et révèle que «la reine a une grande admiration pour la Suisse». «Elle voulait savoir comment la Confédération avait changé au cours des dernières années», souligne-t-il.

Il faut dire que son unique visite officielle date de 1980, c’est-à-dire 27 ans après avoir été couronnée Souveraine du Royaume-Uni. Elle arrive le 29 avril à l’aéroport de Kloten (ZH) avec son époux, le prince Philip d’Edimbourg, et passera quatre jours à traverser nos contrées. Le président de la Confédération Georges-André Chevallaz d’alors et sa femme les accueillent sur le tarmac. Ils prennent ensuite le train en direction de Berne. La reine fait le tour de la ville en voiture et prononce son premier discours dans le hall du Palais fédéral, avant de manger à l’Hôtel-de-Ville entourée par tous les conseillers fédéraux.

Le lendemain, direction Zweisimmen (BE). Elizabeth II s’installe à nouveau dans un train avec un long manteau bleu pour se rendre à Montreux. Elle dîne au château de Chillon (VD) et boit un cocktail à l’English Speaking Club de l’avenue Dapples de Lausanne. Cap ensuite sur le Palais de Beaulieu pour une réception en son honneur. Plusieurs centaines de personnes composant la colonie britannique en Suisse sont présentes. Malgré un programme chargé, la Souveraine trouve également du temps pour se rendre à la deuxième exposition horticole et paysagère suisse intitulée «Grün 80». C’est au bord d’une Rolls-Royce qu’elle débarque à Bâle et y passe la journée. Elle y plante aussi un hêtre.

«C’est un couple d’une simplicité remarquable»

Après une journée plutôt tranquille, le 2 mai est chronométré. Voici le planning à respecter: arrivée à 11 h 45 à Lucerne, la reine doit traverser la ville en voiture pour se rendre au Schweizerhofquai. À partir de là, un bateau partira pour le Grütli à midi. Elle ne passera que quelques minutes sur place afin d’assister à un concert de cors des Alpes. Deux heures plus tard, on la retrouve à Zurich. Plus précisément dans la vieille ville où une grande foule l’attend. Elle partira ensuite direction le Liechtenstein. «C’est un bilan extrêmement positif. Il n’y a eu aucune bavure. L’enthousiasme des populations était remarquable et crescendo. C’est un couple d’une simplicité remarquable. S’il fallait mettre une note ce serait 10 sur 10», concluait Georges-André Chevallaz.


Ton opinion