Royal: Elizabeth II refuserait de signer la réponse de Buckingham à Harry et Meghan
Publié

RoyalElizabeth II refuserait de signer la réponse de Buckingham à Harry et Meghan

Après l’interview qui a fait l’effet d’une bombe au Royaume-Uni, la reine, le prince Charles et William se sont rapidement réunis pour réfléchir à la situation.

Meghan Markle n’a jamais dit quoi que ce soit de négatif sur la reine Elizabeth pendant l’interview diffusée le 7 mars avec Oprah Winfrey.

Meghan Markle n’a jamais dit quoi que ce soit de négatif sur la reine Elizabeth pendant l’interview diffusée le 7 mars avec Oprah Winfrey.

AFP

Buckingham Palace a passé certainement une journée compliquée après la diffusion de l’interview de Meghan et Harry. En révélant leurs relations tendues avec les membres de la famille royale, ils ont créé une situation que les médias anglo-saxons qualifient de «bouton nucléaire».

Selon le «Daily Mail», le palais de Buckingham a été paralysé par «l’horreur et la consternation». Ce 8 mars, la reine, le prince Charles et le prince William se sont enfermés pour des pourparlers de crise sur la façon de réagir à la série d’accusations lancées par Harry et son épouse.

Alors que la pression est forte pour qu’une réponse soit apportée au plus vite, des sources proches du palais affirment qu’entre les murs de Buckingham c’est la tristesse qui prédomine. «Les gens sont juste sous le choc», écrit le quotidien britannique. Un ministre du gouvernement et allié de Boris Johnson, Lord Goldsmith, a fait écho à l’humeur de nombreux membres des cercles royaux hier. Répondant à l’accusation selon laquelle le duc et la duchesse de Sussex avaient «chargé un avion et largué une bombe sur le palais de Buckingham», il a tweeté: «Pas sur le palais de Buckingham, mais sur sa famille, Harry fait exploser sa famille.»

En ce 8 mars, des sources rapportent qu’une déclaration aurait été préparée par le palais de Buckingham pour répondre aux parents d’Archie. Il y aurait été souligné l’amour que la famille royale porte au couple et son soutien, afin d’éviter que les tensions ne s’aggravent un peu plus encore. Néanmoins, la reine a pour le moment refusé de le signer selon «The Times». Elle souhaiterait plus de temps pour réfléchir et formuler sa réponse…

(LeMatin.ch)

Votre opinion

68 commentaires