Elle est venue, la saison de la pêche de vigne
Publié

PartenariatElle est venue, la saison de la pêche de vigne

Fort appréciée pour ses qualités gustatives mais également ornementales, avec sa belle floraison au début du printemps, se tient loin des étals des supermarchés.

par
Natalie Stimac, ProSpecieRara

Elle se distingue des autres pêches par sa plus petite taille et la peau duveteuse de son fruit ainsi que par sa période de maturité qui se situe pour la plupart des variétés au début du mois de septembre. La couleur de la chair du fruit peut aller du blanc jusqu’au rouge sang en passant par le jaune.

Bien répandue dans nos vignobles depuis la fin du Moyen Âge, elle est un indicateur de maladie comme l’oïdium. Aussi, elle apporte à la fin de l’été des fruits très appréciés et une fraîcheur sous les frondaisons. L’intensification du vignoble dès le XXe siècle a conduit à un fort déclin de ces pêchers de vignes.

La courte conservation et la délicatesse du fruit rendent impossible la commercialisation en grande surface. Mais on peut la trouver à la vente directe ou en self cueillette. Si vous en dénichez, nous vous proposons cette recette de conserves de pêches de vigne, pour prolonger ce goût de fin d’été par excellence.

Ingrédients:
1 kg de pêches de vigne
5 dl d'eau
150 g de sucre
0,5 dl de vin blanc
1 gousse de vanille selon le goût

Pour le pochage:
1 l d'eau300 g de sucre

Préparation:
Blanchir brièvement les pêches dans l'eau bouillante, les rincer à l'eau froide, les peler, les couper en deux ou en morceaux.
Porter à ébullition l'eau, le sucre et le vin blanc. Ajouter selon votre goût une gousse de vanille coupée en deux.
Pocher les pêches dans l'eau sucrée jusqu'à la consistance désirée.
Chauffer les bocaux en verre au four à 100 °C au moins.
Remplir les bocaux de pêches pochées chaudes, les couvrir immédiatement avec le sirop chaud et fermer.

Sur notre site internet, vous pouvez retrouver cette recette et bien d’autres ainsi que davantage d’informations sur cette variété protégée par ProSpecieRara.

En partenariat avec «La Semaine du Goût»

Votre opinion