Jura: «Elle était plus ou moins d’accord de coucher»
Publié

Jura«Elle était plus ou moins d’accord de coucher»

Un prévenu a nié jusqu’au bout le viol de son ex petite amie: loin d’être convaincu, le Tribunal cantonal a augmenté la peine.

par
Vincent Donzé
Le Tribunal cantonal a accordé le sursis au prévenu.

Le Tribunal cantonal a accordé le sursis au prévenu.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Les juges de la Cour pénale du Tribunal cantonal jurassien se sont donné quelques jours de réflexion, puis ils ont rendu un verdict plus sévère que les 18 mois de prison avec sursis infligé par le Tribunal de première instance: le prévenu accusé du viol de son ancienne petite amie a écopé de 24 mois de prison avec sursis pendant deux ans.

«Je voulais coucher une dernière fois avec elle pour marquer la fin de notre relation. Elle l’a plus ou moins accepté», a plaidé le prévenu, comme le rapporte «Le Quotidien Jurassien».

Maison familiale

Plus ou moins? Présente à l’audience, la jeune fille a expliqué avoir cédé devant la violence physique et verbale de son petit ami, dans une maison familiale de Delémont. Selon le QJ, elle n’a pas vu d’autre issue que d’accepter de coucher avec lui pour pouvoir quitter le plus rapidement possible la chambre où il l’avait enfermée.

«L’acte était prémédité, puisqu’il l’a filmé», a relevé la procureure. Les frais judiciaires sont imputés au prévenu et la tentative de contrainte a porté l’amende à 9000 francs. Avant le dépôt de la plainte, l’amoureux a appelé son ex 184 fois en deux semaines, dont 138 fois en absence. L’indemnité pour tort moral a été établie à 10 000 francs.

Votre opinion