Prévention: «Elle m'a parlé de sexe, j'ai été terriblement débile, j'ai accepté»

Actualisé

Prévention«Elle m'a parlé de sexe, j'ai été terriblement débile, j'ai accepté»

Un jeune Neuchâtelois, victime de sextorsion, témoigne en vidéo. La police neuchâteloise rappelle que le problème est toujours d'actualité.

par
Fabien Feissli

Un Neuchâtelois de 19 ans a accepté de témoigner de sa mésaventure survenue en janvier 2013. Une jeune Canadienne l'ajoute sur Facebook et les deux adolescents lient contact par messages privés. «Elle est venue rapidement à des discussions plus crues et elle m'a proposé une discussion en vidéo», raconte le Neuchâtelois dans une vidéo mise en ligne par la police de son canton.

Une fois devant sa webcam, la jeune fille se déshabille et invite sa victime à faire pareil. «Elle a fait certaines choses, elle m'a demandé d'en faire d'autres, ce que j'ai accepté évidemment». Le piège se referme. Tous leurs échanges ont été filmés et le maître chanteur, qui n'est absolument pas canadien, demande de l'argent pour ne pas publier la vidéo.

Le témoignage d'un père

Au travers de ce témoignage, la police neuchâteloise rappelle que les problèmes de sextorsion sont toujours d'actualité. Autre exemple avec le témoignage ci-dessous. Ce père de famille a refusé de céder au chantage dont était victime son fils. Il signale le compte Facebook et la vidéo publiée sur Youtube, les deux seront supprimés dans le quart d'heure suivant.

Ton opinion