Tennis: «Elle ne l'a pas fait exprès»

Publié

Tennis«Elle ne l'a pas fait exprès»

Malgré la déception, Timea Bacsinszky a rendu hommage à Serena Williams. «Tout le monde a le droit d'être malade sur le court. Il n'y a rien de mesquin dans son attitude.»

par
Mathieu Aeschmann
Timea Bacsinszky: "Tout le monde a le droit d'être malade durant un match, je n'y vois rien de mesquin."

Timea Bacsinszky: "Tout le monde a le droit d'être malade durant un match, je n'y vois rien de mesquin."

AFP

Timea, à quel point les difficultés physiques rencontrées par Serena Williams ont-elles eu une influence sur votre jeu ?

J'ai pour habitude de ne pas m'occuper de l'adversaire. Alors bien sûr, j'ai vu qu'elle prenait beaucoup de temps entre les points mais je ne m'en suis pas plus occupé que cela. Elle seule sait à quel point elle était malade. Moi je savais juste que le match allait être compliqué. Elle a sorti une grosse performance et mérite la victoire. Bravo à elle.

Comment avez-vous géré la nouveauté d'une demi-finale de Grand Chelem, sur le court Philippe-Chatrier ?

Je suis assez fière de la façon dont j'ai géré mes émotions. En réalité, j'avais été plus impressionnée à Indian Wells. Là-bas, je m'étais pris la situation en pleine figure quelques fois. C'était beaucoup mieux aujourd'hui. Je vais pouvoir travailler là-dessus pour continuer à chercher mes limites.

Est-ce que, paradoxalement, votre break arraché à 3-2 au 2e ne lui a pas permis de se remettre dans le match ?

Peut-être. J'en sais trop rien. Que se serait-il passé si j'avais gagné ce jeu à 15… Oui, en un sens, ce long jeu l'a remise dans le coup. C'est la force des grands champions que de devenir plus fort lorsque l'adversaire leur pose des problèmes.

Pour revenir sur l'attitude très théâtrale de Serena entre les points, est-ce que vous pensez qu'elle l'exagère parfois pour gêner son adversaire ?

Comme je vous l'ai dit, je regarde de mon côté. Mais je n'ai jamais pensé qu'elle prenait du temps pour me déranger. Elle ne le faisait pas exprès. Quel serait son intérêt? Tout le monde a le droit d'être malade durant un match, je n'y vois rien de mesquin. Et puis, j'ai une vision assez claire de notre sport. Il y a des règles et des arbitres professionnels pour les faire respecter. Si l'arbitre a jugé qu'il n'y avait rien d'illicite dans son attitude, je n'ai pas à me demander si c'était fair-play. Elle a souffert, clairement. Mais elle a gagné et c'est tout ce qui compte au final.

Ton opinion