Jennifer Lopez dit que sa mère la battait pas mal
Publié

Netflix«Elle nous battait pas mal», dit Jennifer Lopez à propos de sa mère

Le documentaire «Halftime» montre l’enfance pas toujours rose de l’actrice et chanteuse, qui dit avoir appris à se débrouiller seule grâce à ses parents.

par
L. F.
Jennifer Lopez et sa mère Guadalupe «Lupe» Rodriguez en 2018.

Jennifer Lopez et sa mère Guadalupe «Lupe» Rodriguez en 2018.

GC Images

Dans documentaire «Halftime», qui vient de sortir sur Netflix, Jennifer Lopez, plus sexy que jamais à 52 ans, se livre beaucoup. Bosseuse, fière, icône, l’actrice et chanteuse ne veut surtout pas paraître pour une artiste qui ne fait que secouer ses fesses. Le film donne aussi un aperçu de son enfance dans le Bronx, où tout n’était pas rose.

Jennifer Lopez était entourée de femmes fortes qui dirigeaient tout, sa grand-mère, sa tante et sa mère, Lupe. «J’étais très exigeante avec elles, dit cette dernière à propos de ses trois filles. Pas pour critiquer. Pour qu’elles visent plus haut. Jennifer est celle qui m’a donné du fil à retordre. On s’est souvent disputées.». Et J-Lo de confier: «Elle a fait ce qu’elle avait à faire pour survivre, et ça l’a rendue forte, mais ça l’a aussi endurcie. Elle nous battait pas mal.» «J’étais loin d’être une mère parfaite, mais ce que je peux dire c’est que j’ai tout fait dans leur intérêt, se défend Lupe. Je suis contente qu’elle soit coriace parce qu’il faut l’être pour survivre dans ce milieu.»

Rita Moreno comme modèle

Lors d’une fête de famille pour Thanksgiving où ses parents, qui ont divorcé en 1999, se réunissent avec ses frères et sœurs et ses tantes, Jenny from the Block prend la parole, émue: «Je remercie mes parents. Ils m’ont appris à me débrouiller seule. Et je vis avec leurs voix dans ma tête.»

Jennifer Lopez raconte également que, durant son enfance, elle a toujours été convaincue qu’elle ne savait pas chanter. Une athlète, une danseuse, oui, mais pas une chanteuse. C’est le fait de regarder des artistes complètes comme Rita Moreno dans «West Side Story», qu’elle a toujours admirée, qui l’a inspirée.

Votre opinion