Une Américaine disparue durant le Spring Break il y a 13 ans retrouvée morte
Publié

États-UnisElle part en vacances avec ses amis, son corps est retrouvé 13 ans après

Brittanee Drexel, 17 ans avait bravé l’interdiction de sa mère d’aller passer ses relâches dans une station balnéaire. Elle y avait disparu. L’homme suspecté de l’avoir tuée a été arrêté.

par
Michel Pralong
Brittanee Drexel était partie fêter le Spring Break avec ses amis.

Brittanee Drexel était partie fêter le Spring Break avec ses amis.

Bureau du shérif du comté de Georgetown

En avril 2009, Brittanee Drexel, 17 ans, veut aller passer le Spring Break, les fameuses vacances festives des jeunes Américains, avec ses amis à Myrtle Beach, station balnéaire de Caroline du Sud réputée pour cet événement. Mais sa mère le lui interdit. La jeune femme désobéit et, elle qui habite Rochester, dans l’État de New York, s’envole pour la station, à plus de 1000 km de là.

C’est là-bas qu’elle disparaît, dans la nuit du 25 avril. Elle avait quitté la chambre d’hôtel d’un ami pour rejoindre l’hôtel où elle logeait, à un peu plus de 2 km de là. Les caméras de surveillance la repèrent une dernière fois avant qu’elle n’arrive à mi-chemin. Sa maman s’était alors rendue sur place pour participer aux recherches avec la police, mais sans succès.

Enterrée dans une zone boisée

Lundi 16 mai, les enquêteurs de caroline du Sud ont donné une conférence de presse pour dire qu’ils avaient retrouvé le corps de la jeune femme et qu’un suspect avait été arrêté pour son meurtre. «Brittanee a perdu la vie de manière tragique, aux mains d’un horrible criminel qui se promenait dans nos rues», a déclaré l’agent spécial du FBI Susan Ferensic, indique abc.

Les restes de la jeune femme ont été découverts, enterrés, dans une zone boisée du comté de Georgetown, à une cinquantaine de kilomètres de Myrtle beach. Et à moins de 5 km du motel où vivait à l’époque le suspect, Raymond Moody. L’homme avait été identifié en 2012 comme une personne d’intérêt dans le cadre de cette disparition, mais les preuves manquaient pour en faire un coupable à l’époque.

Raymond Moody, 62 ans, était dans le collimateur des enquêteurs dès 2012.

Raymond Moody, 62 ans, était dans le collimateur des enquêteurs dès 2012.

Bureau du shérif du comté de Georgetown

Les enquêteurs n’ont pas voulu dire ce qui les avait amenés cette fois à l’arrêter et à l’accuser d’enlèvement, de viol et de meurtre. Il aurait étranglé la jeune femme le jour même de son enlèvement, selon CNN. Les parents de la jeune fille étaient présents à la conférence de presse: «C’est vraiment le pire cauchemar d’une mère, a déclaré sa maman. Je pleure ma si belle fille Brittanee comme je le fais depuis 13 ans. Mais aujourd’hui, c’est doux-amer. Nous sommes proches de cette fin de la pièce que nous espérions désespérément». Brittanee aurait eu 30 ans lundi.

Votre opinion