Woody Allen et Roman Polanski: les regrets amers de Kate Winslet
Publié

Woody Allen et Roman Polanski: les regrets amers de Kate Winslet

Dans une interview pour «The Observer», la star a expliqué qu’elle s’en voudra à jamais d’avoir accepté de tourner sous leur direction.

«Je défie quiconque dans la communauté des acteurs de nier que les rôles dans leurs films étaient fortement convoités», a-t-elle toutefois déclaré.

«Je défie quiconque dans la communauté des acteurs de nier que les rôles dans leurs films étaient fortement convoités», a-t-elle toutefois déclaré.

Getty Images


Kate Winslet a pour la première fois admis qu’elle regrettait d’avoir été devant la caméra de Roman Polanski sur «Carnage» en 2011 et devant celle de Woody Allen sur «Wonder Wheel» en 2017. Dans une interview accordée à «The Observer», l’actrice de «Titanic» confie que ses décisions resteraient à jamais gravées dans sa mémoire.


«Je n’aurais pas dû travailler avec Woody ou Roman, et je serai probablement toujours aux prises avec ces regrets. C’est tout simplement incroyable pour moi maintenant que ces hommes sont tenus en si haute estime dans cette industrie, et ce depuis si longtemps. Je défie quiconque dans la communauté des acteurs de nier que les rôles dans leurs films étaient fortement convoités. Et ça vient à peine de changer», a-t-elle déclaré.

De nombreux acteurs qui ont travaillé avec Woody Allen dans le passé ont également exprimé leur contrition après que sa fille adoptive Dylan Farrow a réitéré avoir été victime d’abus sexuel de la part de son père adoptif lorsqu’elle était enfant. Une allégation qu’elle avait faite pour la première fois en 1992 et que Woody Allen a toujours démentie en bloc.

Un documentaire choc sur Woody Allen

Roman Polanski, de son côté, s’est exilé en Europe après avoir fui l’Amérique dans les années 1970 avant d’être condamné pour avoir eu des relations sexuelles illégales avec une jeune fille de 13 ans.

Woody Allen fait actuellement la une des journaux après la diffusion du documentaire en quatre parties sur HBO «Allen v. Farrow», qui revient sur les accusations d’inceste de sa fille adoptive, le 21 février. Les trois prochains volets seront diffusés chaque dimanche et promettent de nouvelles révélations.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion