Miracle: Elle retrouve son chat disparu cinq ans plus tôt
Actualisé

MiracleElle retrouve son chat disparu cinq ans plus tôt

À Vuillecin (F), Sandrine Clément a retrouvé Eurêka, disparu de chez elle et adopté côté suisse aux Verrières (NE). La petite bête reprend peu à peu ses marques.

par
Vincent Donzé
Eurêka et Sandrine. «je n'ai pas encore osé le laisser sortir».

Eurêka et Sandrine. «je n'ai pas encore osé le laisser sortir».

DR

Quand lundi soir, Eurêka a grimpé sur ses genoux devant la TV, Sandrine Clément en a été toute retournée: «Mon chat a retrouvé ses marques», rapporte cette résidente de Vuillecin (F), établie au rez-de-chaussée d'un petit immeuble, avec sortie sur le jardin.

Vendredi dernier, Sandrine Clément retrouvait son chat disparu... cinq ans plus tôt. «Après l'avoir cherché tant et plus, je n'ai pas encore osé le laisser sortir...», avoue aujourd'hui sa propriétaire. Sauf une fois, mais dans ses bras: dans le jardin, elle n'a pas lâché son protégé.

Sorti à 20 heures

Dans le Haut-Doubs, le 14 avril, Eurêka était sorti vers 20 heures comme à son habitude, pour ne plus réapparaître. «Je ne crois pas à une fugue: quelqu'un s'en est emparé avant de l'abandonner», estime Sandrine Clément.

L'histoire rapportée par «L'Est républicain» passe par les Verrières (NE): à 20 km de son domicile. Avec sa mine déconfite et son pelage sali, Eurêka a été adopté par deux couples qui l'ont baptisé Zorro.

Un accident

C'est un accident qui a conduit Eurêka à Vuillecin: percuté par une voiture, le chat a été conduit cet automne chez un vétérinaire à Ornans (F). Le chat étant tatoué, sa propriétaire a finalement été identifiée par le praticien français.

Informée jeudi dernier par un coup de fil de la SPA de Pontarlier, où elle avait adopté Eurêka en 2009, Sandrine Clément éclaté en sanglots. Cinq jours plus tard, à tête reposée, elle déplore que les fichiers d'animaux perdus ne sont pas échangés par-dessus la frontière.

Son «bébé»

«Le vétérinaire de Couvet (NE) qui traitait Eurêka devenu Zorro n'a pas pu remonter jusqu'à moi. C'est une faille à laquelle il faut remédier», commente sa propriétaire, convaincue qu'elle aurait pu récupérer son «bébé» en 2015.

«Si j'avais su, j'aurais contacté personnellement les vétérinaires suisses», dit-elle. À l'époque, elle a signalé la disparition de son chat sur chat-perdu.org. Sandrine a aussi distribué des tracts dans les rues de Vuillecin et Dommartin. Ses messages ont inondé les réseaux sociaux.

Paul et Margot, Alain et Dorit

Les deux couples suisses ont accepté la séparation: «Chez eux, Eurêka m'a reconnue: il a dressé l'oreille au son de ma voix et s'est retourné vers moi», rapporte Sandrine, en remerciant Paul et Margot, Alain et Dorit.

Vendredi prochain, suite à son accident, Eurêka sera soigné par un ostéopathe. Ce chat noir et blanc a désormais deux compagnons, adoptés en 2014 après sa disparition.

Votre opinion