Angleterre - Elle se prétend malade mais est filmée au stade
Publié

AngleterreElle se prétend malade mais est filmée au stade

Une fan de foot paye cher son mensonge: elle a été licenciée après le match Angleterre-Danemark.

Nina Farooqi, au centre, drapée dans un drapeau anglais.

Nina Farooqi, au centre, drapée dans un drapeau anglais.

Nina Farooqi, 37 ans, de Bradford, au nord de l’Angleterre, a expliqué mardi à son employeur qu’elle était malade et incapable de venir travailler. Puis elle s’est rendue au stade de Wembley, à Londres, pour assister à la demi-finale de l’Euro entre l’Angleterre et le Danemark. Problème: elle a été filmée et son patron a pu constater devant son téléviseur qu’elle était très en forme Il a décidé de la licencier.

«Ce sont des émotions mitigées: nous sommes en finale, je suis toujours aussi survoltée, mais jai aussi perdu mon emploi», a témoigné Nina Farooqi dans le «Telegraph». Vraie fan de foot et supportrice de son équipe nationale, elle admet qu’elle était prête «à faire n’importe quoi» pour assister à cette demi-finale. «Le football c’est ma vie», lâche-t-elle.

Très visible

L’Anglaise était dans les tribunes, derrière le but du gardien danois. Une place idéale mais également parfaite pour être filmée. «Mon visage était sur tous les écrans de télévision du monde des amis dAustralie et des États-Unis m’ont dit quils mavaient vu», raconte-t-elle.

Dans ce contexte, pas étonnant que son patron l’a également repéré. Interrogé par le quotidien anglais, il affirme que si son employée lui avait dit la vérité il se serait organisé pour qu’elle puisse être au stade. Mais il ne tolère pas qu’elle ait «menti, prenant un jour de congé maladie pour assister au match». Et d’ajouter: «en tant quentreprise, nous valorisons lhonnêteté et lintégrité, et nous ne tolérons aucun employé qui profite de nos politiques.»

De son côté Nina Farooqi n’est pas heureuse de la situation. Mais affirme qu’elle «referait tout ça» pour vivre la joie d’une victoire de son équipe lors d’une demi-finale d’un Euro.

(R.M.)

Votre opinion