Actualisé

Canton de VaudUne fillette tombe dans un gouffre au Mollendruz

Une enfant de 10 ans a chuté dans une cavité naturelle cachée par la couche de neige. Elle a pu être extraite indemne après l’intervention d’un groupe spécialisé.

par
Pascal Schmuck
L’intervention a nécessité l’engagement de plusieurs patrouilles de gendarmerie, d’un spécialiste montagne de la gendarmerie, de 10 intervenants du GRIMP et de la PCi.

L’intervention a nécessité l’engagement de plusieurs patrouilles de gendarmerie, d’un spécialiste montagne de la gendarmerie, de 10 intervenants du GRIMP et de la PCi.

PC Vaud

Une fillette de 10 ans est tombée samedi après-midi dans une cavité naturelle à Mont-la-Ville, à proximité du col du Mollendruz (VD). Un pont de neige a cédé sous ses pieds et la jeune fille a été retenue à environ 3 mètres de profondeur par des racines.

La faille n’était pas encore connue ni répertoriée, a indiqué la police cantonale vaudoise dans un communiqué. La petite victime a pu être extraite indemne grâce à l’intervention de la gendarmerie et du Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux (GRIMP) de la Ville de Lausanne.

PC Vaud

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
16 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

la vérité par les plus petits

11.01.2021 à 04:58

Quand c'est une fillette qui montre à tous dans quel situation délicate se trouve la Berne Fédérale !

Jack en a marre

11.01.2021 à 02:09

Bonne nouvelle ! Ça fait plaisir de lire un article qui se termine bien. Par contre, est-ce que la cavité du palais fédéral est répertorié ? On a fait le pari avec mon frangin que pour janvier on allait payer les vacances de Noël. Mais surtout, laisser les gens aller skier, pas plus de dangers ! Bha voilà... Et si les domaines skiables avaient été solidaires des restos, par exemple, cette petite n'aurait peut-être pas fait de la spéléologie... Bravo encore aux secouristes !

Signalé ou pas

10.01.2021 à 16:01

Tout en adressant mes voeux à cette fillette et félicitations aux sauveteurs, je constate juste que ceux-ci, sur la photo, bien qu'ils soient en moyenne montagne, à l'air libre, dans la neige et le froid, inquiets et concentrés, ILS PORTENT UN MASQUE. Pas comme comme la moitié des agglutinés, collés les uns aux autres dans la file d'attente des remontées mécaniques.