Actualisé

AustralieElle utilise ses soutiens-gorge comme masques anti-virus

Une Australienne a expliqué sur Instagram comment elle utilise les bonnets de ses soutiens-gorge comme protections contre le coronavirus. «Heureusement, j’ai des gros seins et une grosse tête», écrit-elle.

par
lematin.ch
Constance Hall utilise ses soutiens-gorge comme masques de protection contre le coronavirus.

Constance Hall utilise ses soutiens-gorge comme masques de protection contre le coronavirus.

capture écran Instagram

Les 426 000 abonnés du compte Instagram de Constance Hall ont eu droit à une idée originale venant de cette blogueuse australienne.

Face à la sévère pénurie de masques de protection contre le coronavirus, la jeune femme pense avoir trouvé une solution momentanée: «Ces temps désespérés appellent à des mesures désespérées… La pénurie de masques n’est pas drôle du tout. Dernièrement, j’attrapais tout ce que je trouvais dans ma voiture quand je devais vraiment aller faire des courses et je les attachais autour de ma tête comme masque», explique Constance Hall.

Et l'Australienne de poursuivre: «Aujourd’hui, j’ai trouvé un soutien-gorge dans ma voiture et j’ai découvert que ça fonctionnait très bien comme masque. Heureusement, j’ai des gros seins et une grosse tête. Certaines d’entre vous ont peut-être des petits seins et une grosse tête, des gros seins et une petite tête», s'amuse la jeune Constance.

«Tout le monde est différent, mais peu importent nos différences, nous avons toutes un point commun: nous ne voulons pas répandre le Covid-19 et nous possédons des soutiens-gorge», ajoute Constance Hall qui prévient tout de même: «Je ne suis pas médecin ni infirmière.» Mais elle est imaginative, au moins.

Reste qu'un bonnet de soutien-gorge ne saurait remplacer un vrai masque médical.

L.S.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!