Pérou: Elles retirent une larve d'un œil... avec du basilic!

Actualisé

PérouElles retirent une larve d'un œil... avec du basilic!

La larve de moustique de trois centimètres de long a été extraite sans utiliser le moindre instrument chirurgical.

1 / 5
L'adolescent est placé sur la table d'opération.

L'adolescent est placé sur la table d'opération.

DR
La feuille de basilic est placée à proximité de son œil droit.

La feuille de basilic est placée à proximité de son œil droit.

DR
Attirée, la larve pointe de bout de son nez.

Attirée, la larve pointe de bout de son nez.

DR

Des médecins d'un hôpital de Lima sont parvenus à retirer une larve de moustique qui avait élu domicile dans l'oeil gauche d'un adolescent péruvien sans utiliser le moindre instrument chirurgical, en s'aidant seulement de feuilles de basilic.

«Nous étions stupéfaits car c'est assez incroyable d'avoir pu retirer la larve sans réaliser aucune chirurgie», a raconté à l'AFP la docteure Carolina Marchena, membre de l'équipe de médecins ayant soigné l'adolescent.

Ce dernier, âgé de 16 ans et vivant en milieu rural, avait voyagé depuis sa ville de Pozuzo (centre) jusqu'à l'Institut de la santé de l'enfant, dans la capitale, car il avait la paupière inférieure gauche gonflée, a expliqué mercredi le ministère de la Santé.

Il pensait alors à une simple inflammation, tout comme les médecins de sa ville qui lui avaient prescrit des médicaments, sans succès.

A Lima, les professionnels ont découvert qu'une larve de moustique de trois centimètres de long s'était installée dans l'œil du patient, où elle vivait apparemment depuis un mois.

Pour la retirer, ils ont alors eu l'idée de placer plusieurs feuilles de basilic autour du globe oculaire, afin d'éveiller l'appétit de la larve. Cette dernière est tombée dans le piège, sortant de l'œil et permettant au personnel médical de l'attraper avec une pince.

Selon les médecins, une simple piqûre du moustique «Dermatobia hominis», présent en zones tropicales, pourrait être à l'origine de ce phénomène inhabituel.

(AFP)

Ton opinion