Actualisé

Au poilElles sont touffues tout femme

La dictature de l’épilation a trouvé ses opposantes. Elles résistent et revendiquent sans gêne aucune une pilosité intime naturelle.

par
Léa Lejeune/«Libération»
Militantes, écolos, débordées ou tout simplement fauchées, les femmes refuse le diktat d’une peau glabre.

Militantes, écolos, débordées ou tout simplement fauchées, les femmes refuse le diktat d’une peau glabre.

Scott Kleinman/Getty Images

«Vous allez voir: ça va revenir à la mode, les poils», annonçait Laetitia Casta en 2007, alors qu’on lui reprochait d’arborer des aisselles poilues dans «Le grand appartement». Britney Spears et Julia Roberts lui ont emboîté le pas. Aujourd’hui, même Mme Tout-le-monde remet en question la norme de l’épilation. Emer O’Toole, une coquette journaliste britannique, a publié en octobre un manifeste pour justifier ses 18 mois de rébellion intime et affirme que sa vie sexuelle se porte bien, merci. Car, c’est là que le poil blesse. Une vie sexuelle normale est-elle envisageable avec des poils? Apparemment oui. Car cette mode de l’épilation est récente.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!