Actualisé

Crise ukrainienneEmbargo russe sur les produits européens et américains

Il n'y aura plus de viande, poisson, fromage, lait, légumes et fruits en provenance des USA ou de l'UE, a annoncé Moscou. L'espace aérien russe sera aussi peut-être interdit.

Medvedev a également annoncé que Moscou menaçait d'interdire le survol de son territoire entre l'Europe et l'Asie.

Medvedev a également annoncé que Moscou menaçait d'interdire le survol de son territoire entre l'Europe et l'Asie.

Keystone

La Russie a décidé jeudi de décréter un «embargo total» de la plupart des produits alimentaires en provenance des pays d'Europe et des États-Unis en réponse aux sanctions occidentales votées à l'encontre de Moscou, a annoncé le Premier ministre russe Dmitri Medvedev. Moscou est accusé d'entretenir l'instabilité dans l'est de l'Ukraine.

Cet embargo concerne le boeuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait, les légumes et les fruits en provenance des États-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège.

Cette mesure devrait affecter 10% des importations alimentaires de la Russie pour un montant annuel estimé à quatre milliards de dollars, selon un journal, le Kommersant, jeudi.

Espace aérien aussi bloqué?

Par ailleurs, Dmitri Medvedev a menacé de bloquer le survol du territoire russe pour les compagnies aériennes effectuant des liaisons entre l'Europe et l'Asie via la Sibérie, la route la plus courte, en réponse aux sanctions occidentales.

Il a indiqué que la fermeture de l'espace aérien russe pour ces liaisons, qui provoquerait pour les compagnies un important surcoût en carburant, était une «mesure grave», considérée comme une réponse à l'arrêt des activités du premier transporteur aérien à bas-coût russe, Dobrolet, provoquée par les sanctions occidentales.

Il a aussi précisé que les avions des compagnies aériennes ukrainiennes ne seraient plus autorisés à transiter par la Russie.

(AFP)

Votre opinion