Football – Embolo et Zeqiri débloquent leur compteur de buts
Actualisé

FootballEmbolo et Zeqiri débloquent leur compteur de buts

Les deux attaquants suisses ont fait trembler les filets pour la première fois de la saison en Bundesliga, avec le Borussia Mönchengladbach et Augsbourg.

par
AFP/Sport-Center
Breel Embolo a ouvert le score pour Mönchengladbach face à Wolfsburg, ce samedi.

Breel Embolo a ouvert le score pour Mönchengladbach face à Wolfsburg, ce samedi.

AFP

Dortmund est provisoirement revenu à un point du Bayern samedi en Bundesliga, en s'imposant 2-1 à domicile contre Augsbourg, malgré l'absence de son buteur Erling Haaland, tandis que Mönchengladbach a vaincu une vieille malédiction en allant gagner 3-1 à Wolfsburg. Dimanche, les leaders munichois peuvent toutefois remettre tout le monde à distance au soir de cette 7e journée, s'ils s'imposent à domicile contre Francfort (17h30).

La vie sans Erling Haaland est difficile pour le Borussia Dortmund et son nouvel entraîneur Marco Rose. Le Norvégien de 21 ans tourne cette saison à plus d'un but par match, et sa puissance physique crée un point d'appui et de fixation des défenses qui fait cruellement défaut en son absence. Le BVB compense par la rigueur et la solidarité. Et le capitaine Marco Reus, l'international néerlandais Donyell Malen ou l'Allemand Julian Brandt ne sont pas des attaquants maladroits non plus.

C'est Brandt, samedi, qui a marqué le but de la victoire (2-1, 51e) contre Augsbourg, une équipe qui flirte avec la zone de relégation. Les Noir et Jaune, devant 40’000 supporteurs (50% de la capacité du stade), avaient logiquement ouvert le score dès la 10e minute par l'ancien Lorientais Raphaël Guerreiro, sur pénalty (1-0). Mais les joueurs de la Ruhr ont ensuite connu un passage à vide dont ont profité les visiteurs pour revenir dans le match. La punition est arrivée à la 35e minute par Andi Zeqiri (1-1, 35e). Le Lausannois prêté par Brighton inscrit son premier but avec Augsbourg, pour son quatrième match, avant de céder sa place à la 78e minute.

Recadrés par Marco Rose à la pause, les «Borussen» sont revenus avec de meilleures intentions et Brandt, lancé sur la droite par son capitaine Marco Reus, a joliment redressé du droit pour tirer du gauche, dans le coin à ras de terre. Les Zurichois Gregor Kobel et Manuel Akanji ont une nouvelle fois disputé l’intégralité de la rencontre, le premier dans les buts du BVB et le deuxième en défense centrale.

Le bijou d’Embolo

Petit événement à Wolfsburg, où le Borussia Mönchengladbach s'est imposé pour la première fois dans l'antre des «Loups» depuis novembre 2003! Cette victoire 3-1 chez l'ex-leader, qui fait suite à un succès 1-0 la semaine dernière contre Dortmund, remet définitivement les «Poulains» sur de bons rails, après un début de saison calamiteux. Ces trois points ramènent provisoirement le Borussia dans la première moitié du tableau, en 8e position avec 10 points.

Mönchengladbach a d'abord mis Wolfsburg KO en moins de dix minutes. Le premier but, signé Breel Embolo, est de ceux qui postuleront au titre de «but de l'année» en fin de saison: un retourné acrobatique parfait dans les six mètres dès la 5e minute (1-0). L’international suisse inscrit lui aussi son tout premier but de la saison en Championnat.

Deux minutes plus tard, le jeune international Jonas Hofmann a doublé la mise (2-0, 7e), mais Wolfsburg est revenu à 2-1 avant la pause (24e).

Le match s'est tendu en deuxième période. Déjà averti, le défenseur central français Maxence Lacroix a été exclu à la 76e minute pour une faute dans la surface. Lars Stindl a tiré trop mollement son pénalty et le gardien belge des Loups Koen Casteels l'a stoppé sans difficulté.

Quelques instants plus tard, l'arbitre a de nouveau sorti un carton rouge, contre un autre Français, Jérôme Roussillon, coupable d'avoir fauché un attaquant en position de dernier défenseur. Mais l'intervention de l'assistant vidéo, et la vérification sur l'écran de bord de touche, l'ont convaincu que Roussillon avait touché le ballon dans son tacle, et le carton rouge a été annulé.

À dix, Wolfsburg a tenté de presser pour égaliser, et encaissé un troisième but en contre dans le temps additionnel par Joe Scally (3-1, 90e+5). L'équipe plonge à la 5e place provisoire avec 13 points.

Si le latéral genevois Kevin Mbabu a encore disputé l’intégralité de la rencontre, Renato Steffen est resté sur le banc, alors qu’Admir Mehmedi ne faisait pas partie du groupe. En face, en plus d’Embolo, Yann Sommer, Nico Elvedi et Denis Zakaria ont tous été titularisés et n’ont pas quitté la pelouse.

Dans les autres matches de l’après-midi, Fribourg s’est provisoirement hissé à la troisième place de Bundesliga en battant le Hertha Berlin (2-1). Et Stuttgart s’est offert le scalp de Hoffenheim (3-1).

Leipzig se maintient à flot

Dans la soirée, Leipzig s’est facilement imposé contre le promu Bochum (3-0). Ces trois points sont précieux pour le RB, qui a très mal entamé sa saison et n'avait pas le droit à l'erreur à domicile contre l'avant-dernier du classement. Les Saxons se maintiennent provisoirement en 7e position avec 10 points, à six longueurs du leader Munich.

La victoire a été très longue à se dessiner. Malgré une domination écrasante et une bonne demi-douzaine d'occasions franches en première période, Leipzig a attendu 70 minutes pour ouvrir le score par André Silva. Entré en jeu quelques secondes plus tôt, le buteur portugais n'avait pas encore touché le ballon lorsqu'il a marqué de la tête sur corner (1-0, 70e). Puis Nkunku a mis Bochum KO en moins de huit minutes. Il a d'abord scoré dans la position où il marque la majorité de ses buts cette saison: lancé en profondeur dans le dos de la défense et en un-contre-un face au gardien (2-0, 73e). Et, de nouveau lancé sur la gauche de la surface, il a placé un lob de volée en extension de l'extérieur du droit (3-0, 78e).

Votre opinion