30.05.2012 à 07:49

TémoignageEmeutes à Lausanne: «J'ai failli y rester»

Pour la deuxième fois en quinze jours, des policiers lausannois ont été agressés dans l’exercice de leurs fonctions par des noctambules avinés.

von
Benjamin Pillard
L'appointé S. était à la place Bel-Air le 13 mai vers 5?h lorsque l'émeute a éclaté.

L'appointé S. était à la place Bel-Air le 13 mai vers 5?h lorsque l'émeute a éclaté.

Philippe Pache

Place Bel-Air, 4?h?45. Trente-six policiers face à plusieurs dizaines d’émeutiers. Des sprays au poivre pour contrer des jets de bouteilles et une sorte de «Taser», selon des témoins. Comme une impression de déjà-vu: dimanche dernier, les affrontements qui ont éclaté à la fermeture des discothèques lausannoises ressemblaient à s’y méprendre aux émeutes qui avaient déjà gâché la fête des noctambules deux semaines plus tôt. A la différence près qu’il n’a pas fallu ouvrir le feu au moyen de balles en caoutchouc.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!