22.07.2018 à 22:37

Affaire BenallaEmmanuel Macron évoque des faits «inacceptables»

Le président français sort de son silence. Selon son entourage, il affirme que son ex-collaborateur Alexandre Benalla ne bénéficiera d'aucune immunité.

Alexandre Benalla a été inculpé.

Alexandre Benalla a été inculpé.

Keystone

Emmanuel Macron a jugé dimanche inacceptable le comportement d'Alexandre Benalla, son ex-collaborateur mis en examen pour des violences en marge des manifestations du 1er-Mai à Paris. Une source proche du président français a en outre assuré qu'il «n'y a pas eu et il n'y aura pas d'impunité».

Le président de la République a fait le point dimanche en début de soirée avec le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux et le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner, par ailleurs délégué général de La République en Marche.

Il a estimé qu'il y avait eu une série de dysfonctionnements à l'Elysée depuis le 1er mai et précisé qu'il avait demandé à Alexis Kohler, secrétaire général de la présidence, de travailler à une réorganisation des services de l'Elysée et du cabinet pour que ça ne puisse pas se reproduire, a ajouté la source. Selon un participant à cette réunion, M. Macron «condamne à la fois le comportement des fauteurs et les dysfonctionnements qui ont permis à Alexandre Benalla de faire cela». En outre, «il fait confiance aux procédures en cours mais veut connaître toutes les causes de ces dysfonctionnements», a ajouté cette source.

Emmanuel Macron «parlera quand il le jugera utile, il estime qu'il y a une forme de décence à ne pas prendre la parole au moment où sont lancées des enquêtes», a-t-on indiqué.

Alexandre Benalla, filmé en train de frapper un manifestant le 1er mai, vient d'être mis en examen pour «violences en réunion» et «immixtion dans l'exercice d'une fonction publique» notamment.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!