Hypothèques - Emprunter peu n’est pas forcément avantageux 
Publié

HypothèquesEmprunter peu n’est pas forcément avantageux

Une étude de Comparis montre qu’il n’est pas toujours économique d’acquérir un bien immobilier en apportant plus de 35% de fonds propres.

Il vaut mieux bien se renseigner avant de conclure une hypothèque pour sa maison.

Il vaut mieux bien se renseigner avant de conclure une hypothèque pour sa maison.

Sabina Bobst/Tamedia

Les établissements hypothécaires octroient des taux d’intérêt plus bas aux personnes bénéficiant d’une bonne capacité de remboursement. Pour en profiter, les acheteuses et acheteurs apportent souvent davantage de fonds propres que les 20 % indispensables. Une analyse effectuée par HypoPlus, le service spécialisé en hypothèques du groupe Comparis, indique toutefois que les établissements hypothécaires n’accordent presque plus de remises supplémentaires sur les taux lorsque le ratio de financement externe passe sous la barre des 65 %.

Apporter autant de fonds propres que possible lors de l’achat d’un bien immobilier n’est donc pas avantageux. Il est bien plus souhaitable en revanche que le ratio de financement externe ne dépasse pas les deux tiers de la valeur immobilière. Dans ce cas, la baisse du taux hypothécaire peut en effet atteindre 25 points de base, selon une étude diffusée mercredi.

Ne pas amortir trop vite

«Cela s’explique par le niveau de sécurité élevé assuré par les hypothèques dites de premier rang. Pour celles-ci, le ratio de financement externe est limité à 65 %», déclare Frédéric Papp, de Comparis, cité dans le communiqué.

La prudence s’impose lorsqu’il s’agit de l’amortissement d’une hypothèque: « Amortir trop et trop rapidement, c’est prendre le risque de ne pas avoir assez de liquidités à disposition au moment de la retraite pour maintenir son niveau de vie. En outre, pendant la retraite aussi bien que durant les quelques années qui la précèdent, il est souvent difficile d’augmenter son hypothèque», prévient Frédéric Papp.

Comment réduire son taux d’intérêt

Transférer vers son établissement hypothécaire son compte salaire ainsi qu’un capital supplémentaire d’au moins environ 10% du montant de l’hypothèque augmente les chances de bénéficier de la remise maximale.

Il est aussi possible d’économiser davantage en choisissant une compagnie d’assurance pour son contrat hypothécaire: la conclusion d’une assurance-vie auprès de l’établissement octroyant l’hypothèque permet d’obtenir une réduction de taux de 3 points de base en moyenne. Et les remises sur les taux sont cumulables.

(comm/gma)

Votre opinion

6 commentaires