Suisse: En 2020, 45% des nouveaux diplômés employés ont fait du télétravail
Publié

SuisseEn 2020, 45% des nouveaux diplômés employés ont fait du télétravail

La vie professionnelle de la majorité des personnes diplômées en 2016 de la formation professionnelle supérieure a été impactée par les mesures de lutte contre le coronavirus.

La possibilité de travailler à domicile dépend de l’emploi. (photo d’illustration).

La possibilité de travailler à domicile dépend de l’emploi. (photo d’illustration).

AFP

Les mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus prises par le Conseil fédéral ont eu un impact – du moins temporaire – sur la vie professionnelle de la majorité des personnes diplômées en 2016 de la formation professionnelle supérieure qui étaient actives sur le marché du travail en 2020. La situation diffère qu’elles soient employées ou indépendantes: 45% des employés ont fait du télétravail contre 19% des indépendants, annonce ce lundi l’Office fédéral de la statistique (OFS).

La moitié de ces personnes ont aussi eu moins de contacts sociaux au travail, qu’elles soient employées (51%) ou indépendantes (46%). Et alors que seuls 5% des employés ont vu leur revenu diminuer, ce chiffre se monte à 31% pour les indépendants.

Les effets de la pandémie de COVD-19 selon le type d’emploi.

Les effets de la pandémie de COVD-19 selon le type d’emploi.

OFS 2022

L’OFS rappelle que «la possibilité de travailler à domicile dépend de l’activité professionnelle et varie donc fortement d’une branche à l’autre». Chez les diplômés employés, ceux qui ont fait le plus de télétravail sont ceux qui travaillent dans les «activités des agences de voyage, voyagistes, services de réservation et activités connexes» (85%). Viennent ensuite les employés dans les «télécommunications» (81%) et dans la branche «programmation, conseil et autres activités informatiques» (80%).

Déroulement de l’enquête

«Les personnes diplômées qui ont effectué le moins de télétravail étaient embauchées par des entreprises actives dans les branches «commerce et réparation d’automobiles et de motocycles» (18%), «activités pour la santé humaine» (13%) et «hébergement médico-social et social» (13%)», liste ensuite l’OFS.

Fort chômage partiel pour le transport aérien

Les données montrent encore que 17% des personnes diplômées de la formation professionnelle supérieure disant avoir été touchées par le chômage partiel à un moment de la pandémie. «Le personnel diplômé des entreprises actives dans les «transports aériens» (93%) a été le plus touché par le chômage partiel, suivi par les personnes employées dans les entreprises actives dans l’«hébergement» (79%) et la branche «imprimerie et reproduction d’enregistrements» (74%)», détaille l’OFS.

À l’inverse, les branches les moins touchées par le chômage partiel ont été celle de l’«assurance» (1%), de l’«administration publique et défense; sécurité sociale obligatoire» (1%), des «activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite» (2%).

Taux de chômage «comparativement bas»

(comm/aze)

Votre opinion

0 commentaires